Pour ceux qui auraient manqué l'épisode d'hier, nous allons plus avant dans la découverte du Speed Shear soit, en français, la tonte rapide de moutons. Même si la tonte est nécessaire pour le bien-être du mouton, pour qu'il ait moins chaud et pour le débarrasser des parasites qui se trouvent dans sa laine, David (organisateur du concours) et Yannick Bachelard, un des participants au Speed Shear de Saint-Etienne-en-Devoluy et qui s'occupe de la filature Entre Mes Laines à Cordéac, nous assurent que les moutons ne souffrent pas lors de la tonte rapide qui leur est faite, devant l'air un peu dubitatif du reporter. A la suite de quoi, Serge, du haut de ses 69 ans passés à Saint-Etienne-en-Dévoluy, nous confie chaleureusement ses anecdotes d'éleveur. Sa vitesse de tonte du mouton : 4 à 5 minutes. Mais il ne s'est pas inscrit au concours, il est simplement là pour participer à la fête. Rendez-vous demain où nous nous attarderons sur le concours lui-même.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.