Ils sont deux, ils sont frères.

Depuis l'âge de douze ans, Hubert et Jacques Froidevaux ont commencé à délirer avec des fanzines polycopiés aux titres explicites, tel que le "Yaourt qui tue". Les choses se sont concrétisées en 1997, avec de premières éditions de cartes postales et une collaboration hebdomadaire avec le journal Le Temps de Genève.

Déroutantes et drôles, ces cartes postales vont faire leur succès. A partir de cartes anciennes provenant d’archives ou de banques d’images, ils conçoivent des photo-montages et réalisent leurs propres clichés (dans les deux sens du terme) en y intégrant des photographies personnelles, en les colorisant ou en y ajoutant une kitschissime "Swiss retouch” de non-sens.

Detourneur de monuments
Detourneur de monuments © Hervé Pauchon
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.