Troisième journée consécutive (sur quatre) consacrée au festival Les Evadés du Bocal . Nous entendons intervenir Loriane Brunessaux, psychiatre et présidente d'Utopsy , qui donne son avis sur le soin sans consentement, parle des dérivés du Largactil ou encore resitue les neuro-sciences comme étant de la recherche. Egalement au micro, Xavier, participant au festival, et Laseine, anthropologue, qui est venu participer au festival par hasard. Le festival, qui se déroule depuis le 7 mars dernier et jusqu'à dimanche 3 avril au bar-restaurant le Lieu-Dit (6 rue Sorbier, dans le XXe arrondissement, près du métro Ménilmontant), est composé d'une exposition sur place, de projections de vidéos, de discussions, de débats et de surprises potentielles. A chaque fois, l'entrée est libre et la participation financière l'est également. Quant aux places, elles sont logiquement limitées par la taille du bar-restaurant. Demain, jeudi 31 mars, rendez-vous au bar-restaurant "Le Lieu-Dit" à 20h pour une conférence gesticulée suivie d'un anti-débat de Franck Lepage sur le thème "Parlons une autre langue". Et sinon, à demain pour conclure notre rendez-vous avec ce festival des Evadés du Bocal.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.