"Une huître avertie en vaut deux" : s'amusait André Malraux. Cicéron, lui, se délectait de ce mets pour "nourrir son éloquence" . Maupassant décrit les huîtres d'Ostende comme : "mignonnes et grasses, semblables à de petites oreilles enfermées en des coquilles, et fondant entre le palais et la langue ainsi que des bonbons salés". Quant à Jean-Claude Ribaut, il faut l’écouter car, qui mieux que lui, peut rendre hommage à la reine des plateaux de fruits de mer, tout ça pendant et pour fêter une bonne occasion …

Histoire d'huîtres
Histoire d'huîtres © Hervé Pauchon
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.