Il y a trois ans, durant les 28 jours d’un conflit opposant une quinzaine de femmes de chambre de l'hôtellerie française, Denis Gheerbrant a regardé ces femmes, les a écoutées chanter, danser et parler.

Un temps de Pauchon - Victoire
Un temps de Pauchon - Victoire © Hervé Pauchon

Avec « On a grèvé » il nous permet ainsi de mieux les connaître, de leur donner des visages, d’appréhender des esquisses de vies et de comprendre leur place dans la lutte des classes et dans celle des femmes.

Quand dans le film, elles disent « On a grèvé », on peut découvrir comment le groupe se constitue, comment cette action collective transforme les unes et les autres, pour, à la fin, s’interroger sur ce que cette lutte porte en germe. Car si ce moment d’apprentissage, d’initiation à la politique, participe d’une véritable dynamique d’intégration citoyenne par l’action syndicale, le film de Denis Gheerbrant pose aussi, en creux, des questions, tant du point de vue de la relation de cette nouvelle classe ouvrière aux différents appareils que des rapports femmes-hommes ou noirs-blancs, qui sont au cœur d’un processus nécessaire d’échange et de partage démocratique.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.