D’une Sous-Préfecture à la Préfecture …

101 kms au cœur de la belle Ariège, rivière aurifère qui a donné son nom au département ; rivière qui irrigue, du latin « regare » devenu « riège »

Ce département fût une invention administrative mais pas une entité culturelle.

Le Couserans et ses 18 vallées sont tournés vers la Gascogne alors que le pays de l’ancien comté de Foix /avec la césure au col de Port /est lui tourné vers le Plantaurel et sa garrigue, vers le sud, l’Espagne et Andorre où les cyclistes achètent leurs cigarettes.

Nous sommes dans des terres de résistance …

comme en atteste cette Guerre des Demoiselles, qui vit au long du XIX e siècle les paysans de la région de Saint-Girons, le Couserans, se révolter, déguisés en femmes / d’où le nom de cette guerre, contre les grands propriétaires et les gardes forestiers qui les avaient privés d’avantages auxquels ils avaient la faiblesse de tenir : droit de ramassage du bois, droit de cueillette, droit de chasse…

Ou encore en remontant le temps, la belle lutte, du haut du château de la ville, de la population de Foix contre la croisade dite des Albigeois, en réalité contre les Albigeois et l’hérésie cathare.

SON Ambiance Sonnailles

… Faites nous voir le paysage Denis …

Des granges étables aux toits d’ardoises, des rivières à truites, de clochers en grès rouge, on se baigne dans de très belles nuances de verts ... et dans cette terre peuplée dès l’origine de l’humanité / cascadent des torrents, tintinnabulent les troupeaux de moutons et de vaches...

Et qui va regarder les coureurs un pot de miel à la patte ? le nounours dans ces Pyrénées, il y a une trentaine d’ours. En Ariège les femelles se sont mises sur un site de rencontres car ça manque de mâle dans le coin

Il n’y a pas si longtemps sur les routes du département, durant le Tour, on voyait délicatement peint sur le bitume : « A mort les ours et les écolos » y aura toujours des opposants, c’est normal

Ca s’est heureusement un peu calmé avec la nouvelle génération d’élus moins bornés sur le sujet.

Les sommets du jour ?

… pas bien hauts, atteignent pour le plus élevé à peine 1500 mètres, mais rudes morceaux pour certains : passe encore pour le col de Latrape. C’est la 7ème fois depuis 1984 qu’il est escaladé et bizarrement les organisateurs l’ont hissé de la 2 eme à la première catégorie. Totalement surévalué et ridicule pour des questions d’annonceurs.

Le gentil col de Latrape vient du nom ... Attraper ! un col où il y avait du gibier, du braconnier et du chasseur

Mais le col d’Agnes et le « Mur » de Péguère, eux ne volent pas leur 1er catégorie

Vallée du Garbet, Aulus les Bains ...

Le col d’Agnès (...) ... rien à voir avec le petit chat est mort/ là on est plutôt dans les cols des mecs que dans l’Ecole des femmes / … mais le patronyme a un lien direct avec les agneaux, les agnelles car c’est bien une montagne d’estive.

Les étangs de Lers, Massat, le col des Caougnous qui signifie « Petites grottes »

Et hop on tourne à gauche direction le col de Péguère 3,5 km qui vous font gagner 430 m supplémentaires vers le ciel.

D’où vient ce nom ?

Ce mur avec passage à 18% tire son nom du mot Péguar, un lieu où fabriquait de la poix, de la colle … souvent on dit « Ca pègue » pour dire que ça colle aux mains. Pas de doute beaucoup de coureurs resteront collés aux % de la route.

Cette étape n’est pas classique, elle ne fait que 101 km et le dernier quart du parcours est de la descente sur la Route Verte depuis le sommet de Péguère vers Foix.

Une course nerveuse à tous points de vue

14 juillet, un vainqueur français ? qui ? ... pour succéder aux Garin Robic Anquetil Pingeon Jalabert et Moncoutié dernier vainqueur français en 2005 le jour de la fête nationale ? un grimpeur assurément et descendeur de surcroît.

La rivière aurifère fera t’elle sur des épaules françaises briller à Paris le maillot doré ?

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.