• Montrer son vrai visage à Alger : SAMIA, 29 ans #familleislamiste

  • Montrer la vraie vie de Téhéran : RAZIEH, 29 ans #sociéténouvelle

Partout j’ai remarqué les femmes et leurs corps. Elles inventent de nouvelles façons d’exister. A Téhéran les foulards sont travaillés, avec des couleurs vives, qui cachent des coiffures extravagantes ou des teintures, d’ailleurs le foulard tombe assez nonchalamment vers l’arrière : le visage est maquillé, les ongles manucurés. A Alger c’est plus discret, mais on sent déjà que les rues redeviennent féminines.Les corps ont pourtant connu mieux. Les mères de ces filles ont eu des robes, des jupes, elles ont fumé aux terrasses des cafés. Mais les filles ont été coincées entre leurs désirs et un retour conservateur. La vie a donc deux faces. Il y a l’extérieur et l’intérieur. Des vieilles idées et des nouveaux corps. Des vieux principes et des pensées qui avancent plus vite. C’est comme si la société était en retard par rapport à ces femmes-là.

Voilà deux filles qui ont grandi dans la guerre et ont connu ensuite, un resserrement de esprits.

Razieh
Razieh © Aurélie Charon
  • SAMIA a grandi dans une famille « islamiste salafiste » comme elle dit. Dès ses 6 ans –elle est très précise sur l’âge - elle a compris qu’elle pensait autrement que ses parents et qu’il allait falloir leur faire comprendre. Samia commence à raconter… et parfois, elle pose la main sur le micro, comme ça, comme si elle s’étonnait elle-même de pouvoir enfin dire ce qu’elle pense. Elle a réussi à concilier vie de famille, et liberté.

  • RAZIEH à Téhéran a toujours été « rebelle » à l’intérieur d’une famille religieuse, elle réalise des films documentaires, pour modifier l’image qu’on a de l’Iran, et montrer comment la société bouge, danse, vit, fait l’amour et fait la fête. Son dernier film s'appelle "17 ans ". Elle a participé au mouvement vert de 2009, contre la réélection d'Ahmadinejad.
  • Bande annonce de son film :

Les peintures de Razieh
Les peintures de Razieh © Aurélie Charon

Les liens

La page Facebook d'Underground Democracy

La page Facebook My Stealthy Freedom en Iran : des femmes enlèvent le voile

Le blog Les nouvelles d'Iran sur Le Monde

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.