Chanter à Gaza : MARIAM, 21 ANS #rebelle

Rapper+résister à Gaza : AYMAN, 29 ans #manifestedelajeunesse

Hip hop féminin à Téhéran : JUSTINA, 21 ans #clandestine

En 2010, la jeunesse de Gaza publiait un manifeste qui commençait par FUCK : Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa. Merde à l’Amérique ! Nous, les jeunes de Gaza, on en a marre. Ca continuait par : Il y a une révolution qui bouillonne en nous. Nous sommes une jeunesse au cœur lourd. Nous voulons crier. Percer le mur du silence.

Le manifeste voulait dire stop. Et il voulait surtout donner la voix à la jeunesse parce qu’à Gaza on n’entend plus rien. Le son est saturé. Même sans bombardements, les F16 dépassent le mur du son et explosent les vitres des appartements. Les drones quand ils ne bombardent pas, on les entend passer. Les générateurs pour combler les manques d’électricité.

A Gaza, on est coincés deux fois. Une fois par les frontières d’Israël. Une deuxième fois par les interdits du Hamas. Il y a des voix que l’on n’entend pas, pourtant, elles chantent. Le Hamas en arrivant a interdit la musique et les concerts. On continue à chanter, chez soi et dans les studios. Et on espère bien que ces voix-là vont rester hors d’atteinte. En sécurité. On vous donnera des nouvelles. Ce qui est sûr, c’est que la jeunesse au cœur lourd, dit FUCK on en a marre. Et elle le chante même.

  • MARIAM a 21 ans . Sa mère est iranienne, elle a rencontré son père à Moscou, c’est donc là que Mariam est née : elle y a grandi 3 ans avant de rentrer à Gaza, et depuis ses 3 ans, elle n’a jamais pu ressortir de ces 40 km sur 7. Elle chante. Contre l'avis de son père et de la communauté

Mariam à Gaza
Mariam à Gaza © Radio France / Aurélie Charon
Mariam petite avec ses parents et Yasser Arafat
Mariam petite avec ses parents et Yasser Arafat © Radio France / Aurélie Charon
Mariam le jour de la fête de la musique à Gaza
Mariam le jour de la fête de la musique à Gaza © Radio France

  • AYMAN a 29 ans, est un des premiers rappeurs de Gaza avec le groupe Palestinian Unit. Il vient d’avoir une petite fille, elle a un an, dont il me montre tout de suite la photo sur son téléphone. En 2008 pendant l’offensive Plomb Durci sa vie bascule quand son immeuble est touché : son père meurt.

Ayman à Gaza
Ayman à Gaza © Radio France / Aurélie Charon

  • JUSTINA a 21 ans et essaie de chanter alors que c’est strictement interdit pour une femme. Ou alors il faut qu’elle soit accompagnée par une voix d’homme. On la retrouve dans un sous sol dans un des nombreux studios des musique clandestins de Téhéran. Justina, son nom, évidemment c’est un pseudo et c’est un hommage à … Justin Timberlake… elle a 54 000 fans sur sa page Facebook

Justina dans le studio d'enregistrement à Téhéran
Justina dans le studio d'enregistrement à Téhéran © Radio France / Aurélie Charon

A la fête de la musique cette année à GAZA le 21 juin, Mariam a repris "Fasateen" du groupe libanais Mashrou'Leila

Les liens

La page Facebook d'Underground Democracy

La page facebook de Justina

Le manifeste en français sur le site de Gaza Youth Break Out

La page Facebook de Watar Band (Gaza)

Gaza Girls par la photographe Monique Jaques

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.