Ce sont des Etats qui contrôlent leurs images. Si la façon dont tu vis sort de ce cadre-là, tu risques beaucoup. Pour comprendre contre quoi on lutte, il faut entendre la pensée officielle. Se frotter à la propagande . Observer la façon dont elle imprègne les esprits. Parce que ce qui est présent partout sur les murs de sa ville, on ne peut pas en faire abstraction complètement. A l’intérieur de chacun ce sont des contradictions, entre ce que l’on nous dit et ce que l’on pense, entre la réalité et sa mise en scène.

La guerre accentue la propagande. En Russie face à la Crimée. A Gaza face à l'offensive israélienne. Il est toujours plus difficile de se départir des images que l'on veut nous imposer.

La parole surveillée : ISRAA 24 ans, porte parole du Hamas #spokeperson

La parole politique : ALONA, 29 ans, députée à la Douma du parti Russie Unie #poutine

Etre témoin : KONSTANTINE 29 ans, criméen de Sébastopol #voir

Israa
Israa © Aurélie Charon
  • ISRAA : le Hamas a choisi pour la première fois, en septembre 2013 : une femme comme porte-parole, un visage auquel on ne s’attend pas forcément: Israa a 24 ans elle a l’accent très chic britannique. Elle a grandi dans un camp de réfugiés en Egypte avant de rentrer à Gaza et de commencer à travailler à la télévision en tant que présentatrice. Et avant d'être contactée par le Hamas.
Israa retrouve les caméras le temps d'une interview
Israa retrouve les caméras le temps d'une interview © Aurélie Charon
  • ALONA : est une jeune député du parlement Russe La Douma, elle appartient au parti de Poutine Russie Unie… elle a 29 ans, belle jeune femme brune, déterminée, souriante, comme beaucoup de russes, Alona dit vouloir un pouvoir « fort » et voit en Poutine : la seule solution.
Alona devant son parti Edinaia Rossia
Alona devant son parti Edinaia Rossia © Aurélie Charon
  • KONSTANTINE, criméen de Sébastopol : il fait l’aller retour entre chez lui et Moscou où il travaille pour un site Internet culturel. A la fin de la journée dans le nord de Moscou il me donne rendez-vous. Il a prévu de s’installer définitivement ici, même s’il tient absolument à rester ukrainien et qu’il désapprouve complètement l’annexion. Il dit ne pas avoir été dupe de la propagande russe lors du référendum.
en rose à gauche  - la crimée annexée par la Russie - bureau d'Alona
en rose à gauche - la crimée annexée par la Russie - bureau d'Alona © Aurélie Charon
Poutine - so 19's par Sergey Kalinin et de Farida Bogdalov
Poutine - so 19's par Sergey Kalinin et de Farida Bogdalov © Aurélie Charon
Konstantine dans le métro de Moscou
Konstantine dans le métro de Moscou © Aurélie Charon

Les liens

La page Facebook d'Underground Democracy

La page Facebook d'Isra Amodallal

Stopfake : un site qui recense les faux reportages russes sur la Crimée

Témoignages de Gaza 2014

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.