Voyager avec tocs, ses peurs et phobies, gérer ses insomnies, sa dépression, bref survivre à l’été sans son psy ! Comment naissent les phobies ? Comment vivre avec nos peurs, gérer les attaques de panique, les crises d’angoisses, quand on casse sa sa routine et qu’on essaie de voir du pays ?

Comment gérer les vacances à l'étranger quand on a une peur phobique de l'avion ?
Comment gérer les vacances à l'étranger quand on a une peur phobique de l'avion ? © Getty / James Boast

Je ne sais pas combien il y a de phobiques en France mais, bizarrement, j’ai l’impression qu’ils se sont tous planqués parmi mes proches. Je n’ai pas assez de doigts pour compter les gens que je connais qui ne prennent pas l’avion. J’ai même un cousin qui ne prend ni l’avion, ni l’ascenseur. J’en ai un autre qui ne mettra jamais un orteil dans la mer, à cause des requins. Oui, oui, à Arcachon aussi, allez savoir avec les squales !    

Ma fille cadette m’a réveillée l’autre nuit parce qu’il y avait, je cite, « une mini sauterelle » dans sa chambre. Elle a 13 ans, elle fait 1m64, autant vous dire que c’est elle, la grosse bête. Mais je ne lui ai pas dit ça. Je suis venue en renfort, les yeux à peine ouverts, et j’ai viré le monstre. Je ne rigole pas avec les peurs des autres. 

Je n’ai jamais partagé de baignade avec ma mère, ni à Arcachon ni ailleurs. La pauvre appartenait à cette génération balancée à la flotte par des moniteurs sadiques qui ne se mouillaient pas. Traumatisée, elle n’a jamais appris à nager et s’en est tenue aux douches jusqu’à la fin de sa vie. 

Et puis, il y a mon Jules. L’homme le plus courageux, le plus rassurant au monde, le seul avec qui je pourrais affronter l’Apocalypse, une invasion de zombies ou une attaque de grizzli.  

Pas de bol, c’est pas un grizzli qui nous a chargés l’année dernière dans la cuisine. C’est une souris. Une souris d’au moins 5cm. Et là, panique à bord. Imaginez deux adultes, a priori sains d’esprit, grimpant sur les meubles, armés de balais, en poussant des hurlements. Ben c’était nous. La honte. Devant les ados hilares. Allez, vivement les zombies, qu’on se marre aussi !

En plateau, des spécialistes des phobies : 

Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.