L’émission du jour, est dédiée au sommeil, à nos nuits, à nos siestes, à nos grasses mat’ et à nos insomnies. Profiter de l’été pour se recaler, c’est notre mission et on l’accepte !

Il est grand temps de recharger ses batteries !
Il est grand temps de recharger ses batteries ! © Getty / Westend61

Pendant toute mon adolescence, j’ai ricané en voyant ma mère s’endormir devant la télé soir après soir. Ça ne ratait jamais : elle piquait du nez après vingt minutes, même assise à la dure sur une chaise toute raide. J’en profitais pour subtiliser la télécommande et regarder trois chaînes en même temps, moyennant quoi elle était perdue chaque fois qu’elle rouvrait un œil, genre : « Mais que vient faire Steve McQueen dans La Grande Vadrouille ? » 

La vieillesse étant un naufrage, aujourd’hui c’est moi qui roupille devant la télé. Autant je redoute le moment du coucher, autant j’adore m’évanouir dans les bras de Morphée toute habillée sur le canapé. Mon Amoureux sait qu’il ne sert à rien de me secouer : je ne dors pas, je comate. Ça peut durer jusqu’au matin. Sinon, vers trois heures, ma tisane Nuit Tranquille, la bien mal nommée, réveille ma vessie et je peux alors regagner mon lit. 

Sur le chemin de la chambre, je croise parfois un oiseau de nuit déguisé en adolescente. C’est la grande, qui vit en décalé quand ses études le lui permettent, et n’émerge ensuite qu’à 13 heures, et encore, si on l’y oblige. Apparemment, je lui ai légué mon angoisse du dodo, cette hantise de lâcher l’affaire, d’arrêter de gamberger et de laisser le monde tourner sans nous. 

Pendant ce temps, l’AdoBis, 13 ans, dort du sommeil de la juste. Elle a réglé son réveil à 6h du matin, alors qu’elle n’a cours qu’à 8 heures et demie. Elle aime prendre son temps et bouquiner au saut du lit. Parler aussi. Parler, parler, parler, quand j’émerge épuisée pour l’emmener au collège. Je me demande parfois si elle n’a pas été adoptée.

Pour parler sommeil , siestes, insomnies jusqu'à 10h et sans s'endormir

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.