Le corps des femmes est-il libéré ? On en est où avec les tabous, les représentations, les complexes, les violences, tout ça ? Vaste question, je pense qu’on n’en fera pas le tour ce matin mais on va essayer !

Le corps de la femme est-il libéré ?
Le corps de la femme est-il libéré ? © Getty / Klaus Vedfelt

C’est une jeune femme qui marche sur un trottoir parisien, pimpante et pressée dans sa robe rouge, et qu’un salopard frappe à toute volée parce qu’elle a répondu à ses insultes. 

C’est une gamine en larmes dans une cabine d’essayage, parce que ses fesses ne rentrent pas dans un short mal taillé par des ouvriers mal payés.  

Ce sont des filles humiliées sur les réseaux sociaux parce qu’elles posent avec leurs poils.  

Ce sont des Argentines qui continueront d’avorter clandestinement, parce que des sénateurs en ont décidé ainsi. 

Ce sont des mères qu’on empêche d’allaiter en public, parce que cachez ce sein que je ne saurais voir. 

Ce sont des consommatrices à qui l’on vend des tampons à la composition inconnue, parce qu’elles le valent bien. 

Ce sont des Iraniennes arrêtées par la police des mœurs,  parce qu’elles refusent de voiler leur chevelure.  

Ce sont des grosses qui redoutent les hôpitaux, parce qu’avec tout ce gras, on ne sait plus où piquer Madame. 

Ce sont des amantes qui ne connaissent pas la taille de leur clitoris, parce que franchement, qui ça intéresse ? 

Ce sont des patientes qui n’iront plus chez le gynéco, parce que « oh ça va, vous n’avez pas mal, c’est dans la tête ». 

C’est l’actu de l’été. Des corps et leurs histoires. Nos corps. Nos culs. Nos seins. Nos complexes. Nos vulves. Nos règles. Nos orgasmes. Nos grossesses. Nos avortements. Et au bout du bout, nos droits. Parce qu’être une femme libérée, tu sais, c’est pas si facile.

Avec des spécialistes de la représentation du corps des femmes : 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.