Dans "Le Lambeau", Philippe Lançon raconte que Bach a grandement contribué à sa guérison. Qu'on l'écoute ou qu'on la pratique, pourquoi la musique nous fait-elle tant de bien ?

Pourquoi la musique nous adoucit-elle ?
Pourquoi la musique nous adoucit-elle ? © Getty / Lilly Roadstones

Je ne sais plus quand Jean-Sébastien Bach est entré dans ma vie. Mon père m’avait fait découvrir un peu Schubert, beaucoup Chopin, et puis les modernes, mon tiercé gagnant, Debussy, Ravel, Satie, que j’écoute passionnément depuis l’adolescence. Mais Bach, non. Trop sacré, il m’était étranger. Pire, il m’impressionnait de loin, ça fait ça parfois, les génies. 

Et puis un jour, j’ai vu Glenn Gould à la télé. Il avait l’air d’un vieil étudiant en pull qui bouloche. Il était tout voûté sur son piano et il chantonnait. Oui, il chantonnait sur Les Variations Goldberg et j’ai trouvé ça tellement sidérant, tellement dingo, que la distance s’est évanouie. J’ai cessé d’avoir peur de Bach. 

Depuis, Jean-Seb et moi, on ne se quitte plus. Il ne se passe quasiment pas une journée sans que j’écoute ses Variations. C’est ce qui joue dans mon casque quand j’écris, ça crée comme une bulle, une zone coupée du monde. Je les chantonne aussi, sans me sentir ignorante devant la musique savante. 

Mieux, j’ai réalisé que quand je désespère de l’humanité, c’est Bach qui nous rabiboche. A chaque tweet de Donald Trump, par exemple, je me dis « Oui, mais il y a eu Bach ». Quand je juge hâtivement que l’espèce humaine mérite son sort, Jean-Seb me tape fraternellement sur l’épaule et me rappelle à moi, l’athée convaincue, qu’on n’est pas condamnés à la médiocrité. Qu’il y a une lueur, une grandeur en nous. Ça fait ça aussi, parfois, les génies. 

Avec nous ce matin : 

  • David Christoffel, musicologue, spécialiste des rapports entre poésie et musique, producteur à Radio France, et auteur de La musique vous veut du bien (PUF)
  • Marc Leboucher, éditeur et écrivain, auteur d'une biographie de Jean-Sébastien Bach, disponible en poche chez Folio. 

Programmation musicale :

"Paris" de L’Impératrice

"Habibi" de Tamino

"Sweet home Alabama" de Lynyrd Skynyrd

Les suggestions musicales de nos invités : 

  • Amalia Rodrigues, Triste Sina
  • Jean-Sébastien Bach, Partita n°4 en Ré Majeur BWV 828 "Allemande"

Aller plus loin

► LIRE AUSSI "Le Lambeau" : Philippe Lançon raconte l'attentat à Charlie Hebdo et bouleverse les critiques du "Masque et la Plume"

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.