Ce soir nous parlerons d'esprit de famille et de fratrie recomposée avec "Je te promets" sur TF1, de justice à double tranchant et de dilemme moral dans "Your Honor" sur Canal + et de monde parallèle et de mémoire de sitcom avec "WandaVision" sur Disney+.

"WandaVision", mini-série créée par Jac Schaeffer de neuf épisodes diffusée depuis le 15 janvier 2021 sur la plateforme de streaming Disney+.
"WandaVision", mini-série créée par Jac Schaeffer de neuf épisodes diffusée depuis le 15 janvier 2021 sur la plateforme de streaming Disney+. © Marvel Studios 2020. All Rights Reserved

"Je te promets" sur TF1

L'actrice et la réalisatrice Marilou Berry dans la série "Je te promets" sur TF1.
L'actrice et la réalisatrice Marilou Berry dans la série "Je te promets" sur TF1. / JEAN-PHILIPPE BALTEL / AUTHENTIC PROD/TF1

Tous les lundis depuis le 1er février

Carton plein pour la chaine qui avec ce remake de la série américaine This is us dépasse depuis le début de sa diffusion les 5 millions de téléspectateurs. Une transposition qui, comme dans l’original, raconte le destin de trois personnes nées le 10 mai 1981 (ça c’est une spécificité française) et unies entre elle par un lien très fort. 

Au cas où vous n’auriez jamais vu la série originelle, je tairai le coup de théâtre sur lequel s’achève le tout premier épisode. Premier épisode d’un soap lacrymal qui s’interroge sur ce qui constitue une famille et sur le fait que celle-ci soit édifiée ou pas sur les liens du sang. 

Un remake on ne peut plus fidèle à l’exception du personnage de Michaël qui n’est plus acteur de sitcom mais joueur de foot. Ce qui permet une bonne percée de placement de produits, une enseigne d’électroménager ou une plateforme de livraison à domicile plus un hommage à l’OM. Mais que l’on se rassure cette ‘émancipation’ ne dure qu’un temps très bref et dès le deuxième épisode on raccorde le destin de ce personnage à celui créé dans This is us. Pour la prise de risque on repassera donc.

Je te promets une série créée par Brigitte Bémol et Julien Simonet, mise en scène entre autres par Arnaud Sélignac et interprétée par Camille Lou, Hugo Becker, Marilou Berry, Guillaume Labbé, Narcisse Mame et Natacha Lindinger. Une série qui clive les téléspectateurs avec autant de commentaires laudateurs que de critiques acerbes sur le site allociné. C’est également le cas avec la presse. Télérama défend ce « ce soap attachant » alors que Les Inrockuptibles parle d’un « décalque qui distille une impression de déjà-vu dérangeante. »

"Your honor" sur Canal

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Série américaine de dix épisodes diffusés sur Canal depuis le 28 janvier et disponible sur myCanal.

Juge intègre et franchement de gauche au sein d’une machine judicaire américaine à l’éthique versatile, Michael Desiato, veuf depuis quelques temps, voit son équilibre de vie fracassé le jour où son fils Adam renverse et laisse pour mort sur le bord de la route un jeune adolescent qui étrennait sa nouvelle moto reçue pour son anniversaire. Pris de panique Adam fuit le lieu de l’accident. Sa victime décède. 

Le père d’Adam tente de faire  disparaître toutes les traces du crime et échafaude dans la précipitation une histoire de voiture volée pour exonérer son fils. Mais les choses ne vont évidemment pas se passer comme prévu et Michael va se retrouver au cœur d’un engrenage viral et fatal. D’autant plus fatal que la victime n’est autre que le fils cadet d’un parrain de la pègre local. Parrain dont l’épouse et mère ivre de vengeance va tout mettre en œuvre y compris le pire pour se faire justice. 

Une série policière mais pas seulement qui explore l’affection culpabilisatrice, fusionnelle et toxique d’un père pour son fils.

Your honor créée par Peter Moffat pour Showtime d’après une série originale israélienne. Peter Moffat, un scénariste britannique aguerri ayant signé entre autres les scripts de Silk et Criminal Justice. Avec dans les rôles principaux Bryan Cranston inoubliable vedette de Breaking Bad. A ses côtés, dans le rôle d’Adam, Hunter Doohan vu dans la série Truth be told. Sans oublier Hope Davis impressionnante dans la peau d’une mère vengeresse et machiavélique sortie tout droit d’une tragédie antique. Une actrice vue au cinéma récemment dans Joker.

"WandaVision" sur Disney

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une série américaine de neuf épisodes format sitcom sur Disney depuis le 15 janvier

Wanda Maximoff et Vision sont deux personnages récurrents des films Marvel parmi lesquels Captain America, Avengers l’ère d’Ultron, Infinity War et Endgame. La première est une sorcière pouvant manipuler les probabilités et le second est un synthézoïde, autrement dit un être robotique de synthèse. A la suite d’événements que je me garderai bien de révéler par respect pour celles et ceux qui n’auraient pas vu les films, les voici devenus dans cette série les héros d’un univers faussement tranquille qui emprunte largement à la mémoire des grandes sitcoms américaines parmi lesquels « I love Lucy » et « Ma sorcière bien aimé ». Un monde de façade, propret, tiré à quatre épingles mais qui pourrait n’être qu’un leurre et dissimuler une réalité plus sombre que les rires enregistrés qui ponctuent les situations comiques. 

A noter d’ailleurs que cet hommage au genre sitcom a donné lieu à un premier épisode entièrement tourné à l’ancienne c’est-à-dire avec un vrai public en studio. 

WandaVision une série créée par Jac Schaeffer, une scénariste ayant travaillé sur plusieurs films Marvel et en particulier sur Black Widow qui sortira peut-être un jour sur nos écrans. Elizabeth Olsen et Paul Bettany reprennent leur rôle dans ce programme de méta télévision. A leurs côtés Kathryn Hahn vue entre autres dans Transparent et dans le rôle-titre de Mrs Fletcher, ainsi que Debra Jo Rupp connue pour son rôle récurrent dans The 70s show.

Le conseil littéraire

La maison des Hollandais de Ann Patchett aux éditions Actes Sud dans l’excellente traduction d’Hélène Frappat.

Danny Conroy, le narrateur a grandi avec sa sœur ainée Maeve. Tous les deux se souviennent de moins en moins de leur mère partie un jour sans se retourner sur ses enfants, quittant cette somptueuse demeure connue sous le nom de la maison des Hollandais. Ensemble ils ont vu la nouvelle épouse de leur père débarquer avec ses deux filles. Ensemble ils ont vu cette marâtre les déposséder de leur héritage lançant les deux jeunes adultes sur la route d’un destin souvent chaotique mais toujours porté par leur affection mutuelle. Un amour frère sœur comme une dépendance, une solidarité qui leur permet de lutter contre les accidents de parcours. 

Débutant comme un conte de fée initiatique avec ce château dont sont exclus nos deux héros, le roman d’Ann Patchett parle avec infiniment de délicatesse et d’intelligence de cet amour unique, fragile et exclusif qui unit Danny et Maeve. Comme un phare qui guide leurs pas dans le grand monde et dans la bourrasque de leur existence. Un point d’ancrage affectif qui est aussi celui de ce roman qui ose avec gourmandise le romanesque avec en toile de fond l’Amérique des années 50 et 70. 

Une saga de plusieurs décennies où la tragédie est toujours contrebalancée par une écriture légère et alerte. Plume qui fouille le passé pour cautériser le présent et révèle peu à peu les secrets enfouis pour enfin, peut-être, affronter le poids de l’héritage familial et exorciser les traumas de l’enfance.

Avec nous ce soir pour en parler

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

Ce soir retour sur l’affaire polémique de la semaine autour de Joss Whedon le créateur de la série « Buffy contre les vampires » !

La programmation musicale

  • Johnny Hallyday, _J_e te promets
  • Feu Chatterton, Monde Nouveau
  • Benny Things, Nobody's fault

Le plateau télé

Isabelle vous conseille Enlightened sur Ocs 

Ava vous recommande Flight the conchords sur Ocs 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.