Au programme ce soir, Rap viril et industrie musicale avec "Validé" sur canal +, Club de jazz enfumé et polar urbain avec "The Eddy "sur Netflix et enfin Ville minière enclavée et meurtres au monoxyde de carbone dans "The Wall"t sur 13ème rue.

Série "The Eddy" - Saison 1 avec André Holland et Tahar Rahim.
Série "The Eddy" - Saison 1 avec André Holland et Tahar Rahim. © Lou Faulon

"Validé"sur Canal

Une série de dix épisodes de 30 minutes précédemment diffusée sur Canal séries ainsi que sur My Canal et disponible désormais depuis lundi dernier sur Canal

L’occasion de revenir sur un des gros succès de la chaîne avec plus de 20 millions de visionnages revendiqués pour la série de Frank Gastambide. Acteur metteur en scène auquel nous devions déjà "Les Kaira" et "Taxi 5".

Un coup du hasard propulse le jeune Clément, également connu sous le pseudo d’Apash, jusque-là livreur dealer, sur le devant de la scène hip hop. Mais notre candide est pris en étau entre deux producteurs. D’une part Mounir, trafiquant notoire, qui veut profiter de l’occasion pour blanchir l’argent de la drogue. Et d’autre part une maison de disque qui souhaite surfer sur le succès dU chanteur naissant mais sans débourser un sou.

Une immersion dans un monde de mâles où la testostérone coule à flot, où la rivalité est incessante, où les trahisons se multiplient et où il faut tuer le mentor avant qu’il ne vous exécute.Une série qui évoque également, et c’est l’un des thèmes de prédilection de son auteur, les réalités sociales et les inégalités économiques des banlieues françaises.

Saluons enfin dans le rôle principal le charisme d’Hatik, rappeur reconnu et comédien prometteur, qui compose ici un très subtil mélange d’ambition carnivore et de naïveté attachante.

"The Eddy "sur Netflix

Une série de huit épisodes, disponible depuis le vendredi 8 mai sur la plateforme Netflix. Sans doute une des séries les plus attendues de l’année, en tous cas survendue par Netflix, puisque réalisée du moins pour les deux premières épisodes par Damien Chazelle. Le jeune prodige franco-américain auteur de la comédie musicale La La Land, écrasant succès au box office international et qui avait valu à son auteur de remporter six Oscars dont ceux du meilleur film musical et du meilleur réalisateur.

Les épisodes suivants ont été réalisés par Houda Benyamina (Divines) Laïla Marrakchi (Rock the Casbah) et Alan Poul (The Newsromm et Tales of the city)

Soit l’histoire d’un club de jazz, baptisé The Eddy, situé en plein cœur Paris. Un haut lieu de la musique indépendante géré par Farid, interprété ici par Tahar Rahim, auquel le propriétaire du club, un afro américain vient rendre visite lorsqu’il apprend que leur club risque la faillite. Bien sûr Farid a emprunté de l’argent aux mauvaises personnes mettant ainsi en grave péril The Eddy. Difficile d’en dire plus sans divulgacher le stupéfiant effet  de surprise du premier épisode.

Un scénario signé Jack Thorne, une grande plume de la série et du théâtre. On lui doit entre autre l’adaptation pour la scène de "_Harry Potter et l’enfant maudit "_et côté petit écran, il a signé l’excellente série de fantômes "The Fades "et le plus décevant "A la croisée des mondes" d’après les romans de Philip Pullman.

"The wall" sur 13ème rue

Une série policière québécoise de huit épisodes.

Bienvenue à Fermont. Enfin bienvenu est un bien grand mot si vous aimez les villes confinées toute l’année encerclées par d’épaisses couches de neige et où la vie sociale se limite à un centre commercial situé en sous sol. Une ville surnommée Le Mur et dont l’activité professionnelle est entièrement régie par l’exploitation de la mine. 

Une ville sans cimetière car personne n’aurait l’idée folle d’y finir ses jours. Et portant un cimetière y serai fort utile car les morts vont vite s’accumuler dans cette cité sans histoire. 

Céline Trudeau sergent-détective venue de Montréal est appelée pour enquêter su la mort d’une jeune femme retrouvée dans un circuit d’aération avec un masque asiatique sur la tête, assassine par une surdose de monoxyde carbone.

Une série signée Frédéric Ouellet, interprétée par Isabel Richer et Alexandre Landry, diffusée hélas en VF nous privant du plaisir d’entendre ce si chantant accent

Le conseil littéraire :

_"Toutes les histoires d’amour ont été racontées sauf une"_de Tonino Benaquista chez Gallimard.

Léo a disparu. Nul ne sait ce qu’il est devenu. A par peut-être le narrateur qui est l’un de ses amis. Pour fuir une existence qui ne lui a apporté que désillusion et drames Leo a traversé le miroir comme Orphée, Alice ou comme l’héroïne de La rose pourpre du Caire de Woody Allen.  

Il vit désormais reclus dans une pièce obscure, une chambre noire, qui ne laisse entrer aucune source due lumière. A l’exception de celle du petit écran. Léo vit désormais par procuration grâce au séries télé qu’il dévore jour après jour, nuit après nuit. Une immersion vertigineuse dont il refuse de sortir mais qui pourrait bien devenir une source de guérison. 

Et si la fiction nous aidait à contenir le flot  douloureux de nos vies. Si dans ces feuilletons, télénovelas, polars se cachent des réponses à nos quêtes, à nos angoisses. 

Tonino Benaquista signe un roman intime et fourmillant sur notre addiction particulière à la série télé. Notre identification aux personnages, la façon dont il nous accompagne durant des années, dit l’évolution et la complexité narrative finissent par nous ressembler, par révéler quelque chose de nous, que certes le cinéma peut susciter mais pas à ce point de fusion parfois vertigineuse. 

Un magnifique roman sur la force unique de la fiction cathartique, cautérisante et libératrice que la série télé pousse à un apogée à nul autre pareil.

L’effet miroir de Benoît Lagane

" Jeu set et Match".

Avec nous ce soir pour en parler :

  • Marjolaine Boutet de Phosphore
  • Christine Haas
  • Et Benoît Lagane (le 5/7 de Mathilde Munos)

Le plateau télé :

Christine vous propose "_Goliath "_sur Amazon Prime avec Billy Bob Thornton.

Marjolaine vous suggère  "_Unorthodox "_sur Netflix avec Shira Haas.

Benoît vous conseille "The English Game" sur Netflix de Julian Fellowes 

La programmation musicale :

  • Hatik, Prison pour mineurs 
  • Jorja Smith, Kiss me in the morning
  • The Weeknd, Blinding lights
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.