Ce soir nous parlerons d'enfance martyre et d'enquête anxiogène avec "Laetitia "sur France 2, d'île mystérieuse et de péchés avec "The Third day" sur OCS et enfin de famille décimée et d'un présumé coupable insaisissable avec "Un homme ordinaire "sur M6.

"Laetitia" sur France 2.  Une mini-série de six épisodes diffusée en deux parties.
"Laetitia" sur France 2. Une mini-série de six épisodes diffusée en deux parties. © Groupe France Télévisions France 2

"Laetitia" sur France 2

Une mini série de six épisodes diffusée en deux parties les lundi 21 et 28 septembre

Janvier 2011. Laëtitia Perrais, une jeune adolescente vivant avec sa sœur dans une famille où elles sont été placées quelques années auparavant est retrouvée morte. Un fait divers sordide qui émeut la France entière et passionne les rédactions des journaux télé avides de drame et de sang. Le coupable est rapidement interpellé. Un homme instable. Un prédateur multirécidiviste qui devient le symbole des manquements de

la justice en France. Mais entre un père violent, une mère fragile et un père adoptif autoritaire, le calvaire de Laëtitia n’avait-il pas débuté bien avant ce meurtre ?

Adapté du roman d’Ivan Jablonka : Laëtitia ou la fin des hommes couronné par le prix Médicis 2016 et paru aux éditions du Seuil, cette « fiction » est écrite et réalisée par Jean-Xavier de Lestrade. On lui doit entre autres lé remarquable documentaire Un coupable idéal qui lui a valu en 2002 l’Oscar du meilleur film documentaire ainsi que la série 3 x Manon puis Manon 20 ans.

Avec Marie Colomb dans rôle de Laëtitia, Sophie Breyer dans celui de sa sœur Jessica ainsi que Kevin Azaïs, Sam Kermann, Clotilde Monnet et Noam Morgensztern.

"The Third day" sur OCS 

Dans cette mini série britannique produite pour HBO, le personnage principal est une île. Un lieu peu avenant, à la nature sauvage, isolée de la terre ferme et qui remplie ses griffes sur quiconque ose s’y aventurer. Une ile coupée du monde où visent des autochtones bourrus, inquiétants pour ne pas sire dangereux, qui aiment porter de curieuses coiffes animales et chasser l’étranger en perturber un quotidien insulaire fait de croyances ancestrales et de religiosité exacerbée.

Dan la première chapitre de The Third day, intitulé « Summer », Jude Law sauve une jeune fille de la pendaison, la raccompagne chez elle sur cette fameuse île dont il ne parvient à pas à s’échapper. La solitude et la paranoïa galopante vont l’entraîner au bord d’une folie faite de culpabilité délétère et de visions étranges. Dans la seconde partie, Winter, c’est Noamie Harris qui se rend sur l’île pour y passer quelques jours de vacances avec ses filles. A son tour, la voici victime de ce lieu machiavélique…

Lumières saturées, anamorphose de l’image, hyper gros plans, Third day multiplie les effets un peu voyants pour distiller un climat insolite et anxiogène. Une série produite par Brad Pitt, créée par Felix Barrett et surtout Dennis Kelly, l’auteur il y a quelques années d’un chef d’œuvre de la série télé j’ai nommé Utopia. Aux côtés de Jude Law et Noamie Harris, la nouvelle et formidable Moneypenny de James bond, on retrouve Emily Watson et Paddy Considine. Une série qui n’est pas sans rappeler Le Prisonnier ainsi que le film The Wicker Man avec Christopher Lee.

"Un homme ordinaire" sur M6 

Une mini série de quatre épisodes très inspirée de l’affaire Xavier Dupont de Ligonnés. Un fait divers qui passionne l’hexagone, les deux numéros du magazine Society consacrée à cette figure étrange se sont écoulés à plus de 280 000 exemplaires au total. Un Homme ordinaire raconte l’histoire de Christophe de salin suspecté d’avoir assassiné sa femme et leurs trois enfants et d’avoir dissimulé leurs corps dans le fond du jardin de la demeure familiale. Quelques jours avant la tragédie, Christophe de salin a été percuté par la voiture de Anna-Rose, hackeuse de talent. Découvrant que cet homme avec lequel elle avait pris un café pour régler les détails de l’accident, est le premier suspect de ce fait divers tragique, la jeune femme décide de mener l’enquête dans les limbes de l’internet. Faisant ainsi remonter divers aspects de l’affaire et mettre en lumière des questions dont les réponses restent profondément tapies dans l’obscurité du doute et d‘un mystère irrésolu.

Une série on l’aura compris librement inspirée d’un fait divers créée par Anne Badel et Pierre Aknine et réalisée par ce dernier. Pour mémoire ce tandem avait signé la série Osmosis diffusée sur Netflix. Avec dans les deux rôles principaux Arnaud Ducret, aux antipodes de son personnage dans Divorce Club comédie lourdingue sortie cet été et Emile Dequenne que l’on peut actuellement voir en salles dans Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret.

Avec nous ce soir pour en parler:

  • Marjolaine Boutet du magazine Phosphore
  • Ariane Allard de Causette, Positif et Fenchmania
  • Benoît Lagane que l'on retrouve également dans Faim de Séries dans le 5/7 de Mathilde Munos tous les vendredis sur France Inter et à Télématin sur France 2

Le conseil littéraire:

"Noir sur blanc "de Junichiro Tanizaki aux éditions Picquier pocheSigné en 1918 par un des plus grands auteurs japonais du 20ème siècle, ce roman pourtant brillant était resté étrangement inédit chez nous durant un siècle. Exhumé il y a deux ans par les éditions Picquier et désormais disponible depuis quelques jours en version poche, ce polar tou en fauxsemblants démontre s’il en était besoin la folie d’inspiration de Tanizaki. Noir sur blanc est l’histoire d’un écrivain qui vient de rendre son manuscrit a son éditeur. Un polar dans lequel il imagine un crime parfait, crime dont la victime serait un de ses collègues, coupable à ses yeux d’être un homme terne et insipide. Mais s’il a pris soin de changer les noms dans les premiers feuillets, un instant d’inattention lui a fait livrer une version avec le véritable nom de la victime. Convaincu que son récit pourrait inspirer un véritable assassin, notre héros cherche à se créer un alibi parfait pour se dédouaner d’un meurtre qui n’a pas eu lieu. Et quand il croit y être parvenu, quelle n’est pas sa surprise d’apprendre que sa cible a été véritablement assassinée. En quelques 300 pages vénéneuses et enfiévrées, Tanizaki plonge son héros miroir ainsi que le lecteur dans une spirale où le réel est perturbé, contaminé et anéanti par la fiction. Un jeu de miroir, délétère et pervers, pour un hommage fétichiste et vertigineux à l’écriture romanesque.

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

Alors que l'Ouest des Etats-Unis connait de nouveaux incendies ravageurs en cette fin d’été, quel miroir nous tendent les séries sur ces catastrophes ? Réponse avec l'évocation de deux séries Morning Show et Les aventures de Lassie

Hommage à Diana Rigg

  • Marjolaine : "Mission très improbable"
  • Ariane Allard : "Caméra meurtre"
  • Benoît Lagane : "Village de la mort"
  • Xavier Leherpeur: "Héritage diabolique"

La programmation musicale:

  • Terrenoire ,Mon âme sera vraiment belle pour toi :
  • Arlo Parks,Hurt
  • Alain Bashung, La nuit je mens
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.