Ce soir nous parlerons de la cour royale russe et de complot régicide avec "The Great "sur Starzplay, de meurtres en forêt et de fantômes du passé avec "Dans les Bois" sur Netflix et de bagues dentaires et d'obsession du dépucelage avec "Pin 15 "sur Canal+.

Affiche de la série "Pen15"  sur Canal+ séries
Affiche de la série "Pen15" sur Canal+ séries © Canal+ séries

"The Great "sur Starzplay

Les jeunes années d’une impératrice pas comme les autres dans la Russie du 18ème siècle. Catherine n’a que seize ans lorsqu’elle arrive à la cour de l’Empereur Pierre III dans le but de l’épouser à la suite d’un mariage arrangé. 

Quelle n’est pas sa cruelle déception quand elle découvre que l’homme dont elle doit devenir l’épouse et l’amante est un adulescent immature dont la principale préoccupation et de soulever tous les jupons qui croisent son chemin. Et encore le fait-il à sa manière, bourrine et animale, sans se soucier un instant du plaisir de sa partenaire. 

Ce qui va vite décevoir la douce Catherine. Un petit tyran sans grande envergue ni intelligence, jouissant du pouvoir autocrate, qu’il exerce à l’encontre de ses sujets. Éprise de progrès social et culturel - enfin dans les limites de l’époque – celle qui deviendra plus tard la Grande Catherine envisage dès lors de se débarrasser de l’encombrent imbécile afin de faire souffler un vent de liberté et de lumière sur la cour. Quitte à se mettre à dos le clergé et l’armée.

Une sorte de prequel de la série Catherine The Great avec Helen Mirren dont nous avions parlé il y a quelque mois mais la rapprochement s’arrête là. 

Écrit par le scénariste Tony McNamara, nommé aux Oscars du meilleur scénario original pour le film La Favorite de Yorgos Lanthimos, The Great produite pour la chaîne HULU, s’aventure sur le terrain de la satire historique avec un ton acerbe et caustique qui effraiera les historiens rigoristes mais devrait ravir les téléspectateurs appréciant l’humour vachard et fielleux. Vous l’aurez compris, j’en fais partie. 

Un casting sans faute pour accompagner cette série acide où l’on retrouve Elle Fanning qui a joué dans Un jour de pluie à New York de Woody Allen et dans la franchise Maléfique, ainsi que dans The Lost Room à la télévision. A ses côtés Nicholas Hoult vu récemment dans Tolkien et la franchise X Men. Sans oublier mon chouchou du moment Sacha Dhawan vu cette année dans Dracula et surtout dans le rôle du Master l’ennemi juré du Doctor Who qu’il campait magistralement lors de la dernière saison disponible d’ailleurs sur France.tv.

"Dans les bois" ( The Woods) sur Netflix

Nous sommes en 1994 en Pologne. Le premier acte de cette tragédie qui en comptera deux nous plonge dans une colonie de vacances pour ados où tout n’est que séduction et premiers baiser, jusqu’au jour où le tableau idyllique de ces vacances en plaine nature sauvage vire au cauchemar. 

Quatre adolescents disparaissent. Seuls deux corps mutilés sont retrouvés. Les deux autres sont introuvables. Dont celui de la sœur de notre Héros, Pawel. Très vite les soupçons se tournent vers le directeur de la colonie. Coupable idéal, puisque de confession juive, ce qui exacerbe un fort relent d’antisémitisme très ancré dans la société polonaise de cette époque. Cette affaire le laissera ruiné.

Deuxième acte : de nos jours. Pawel est devenu procureur et enquête sur une très médiatique affaire de viol. On vient le chercher pour identifier le corps d’un adulte que la police vient de retrouver et qui avait sur lui des pièces à conviction désignant Pawel. Ce dernier est convaincu qu’il s’agit de l’un des deux disparus du drame d’autrefois. Si ce dernier a pu échapper au massacre, la sœur de Pawel serait-elle encore vivante ?

Des bois épais, un passé qui vous hante, l’espoir irraisonné de retrouver une proche que l’on croyait disparue à jamais… On retrouve là toutes les thématiques chères à Harlan Coben l’auteur de romans policier à succès et dont les adaptations au cinéma comme Ne le dis à personne de Guillaume Canet ou télévisuelles parmi lesquelles Une chance de trop avec Alexandra Lamy ont conquis le public. 

On lui doit également quelques scripts inédits pour le petit écran tels que The Five ou encore Safe avec Michael C. Hall. 

Fort sollicité par les chaînes de télé, c’est Netflix qui rafle la mise en 2018 puisque Harlan Coben signe avec la plateforme un accord pour l’adaptation de 14 de ses romans. Ce qui nous a déjà valu en ce début de saison la série britannique Intimidation

Cette fois c’est donc les polonais qui se collent à la transposition de l’univers anxiogène et obsessionnel de Coben avec cette adaptation du roman éponyme paru en France aux éditions Belfond. 

Une série signée Agata Malesinka et Wojciech Miloszewski.

"Pen15"  sur Canal séries

Retour vers le futur. Cette sitcom mordante et décalées au féminin nous replonge au début des années 2000 à une époque où le stylo bille à paillettes fait fureur et où Josh Hartnett est une star du cinéma. !Comme quoi rien ne dure. 

Créée par le duo Anna Konkle, vue dans _Rosewood, e_t Maya Erskine, vue dans la série Casual. Deux trentenaires qui interprètent ici les deux rôles principaux et fort autobiographiques. 

Un décalage tout en auto dérision assez poilant qui semble beaucoup les amuser et qui fait partie pour moi des qualités de cette sitcom. En plus de trouvailles scénaristiques comme le recours à des sous titres pour extérioriser les pensées intimes des deux héroïnes.

Avec nous ce soir pour en parler:

  • Benoît Lagane le 5/7 de Mathilde Munos et Télématin 
  • Ariane Allard Causette Positif et Frenchmania
  • Ava Cahen rédactrice en chef de Frenchmania . Rappelons que le N°1 de cette 
  • revue sortira en librairie en septembre, qu'on y parlera ciné et séries, et qu'on peut déjà s'abonner !

La programmation musicale:

  • Angèle, Tu me regardes.
  • Asaf Avidan, Lost horse.
  • Paul Weller, Wild wood.

Les conseils littéraires de l’été:

Watership Down de Richard Adams qui ressort dans une superbe édition de poche chez Monsieur Toussaint Louverture.

Publié discrètement en 1972, ce roman désormais ô combien culte de Richard Adams, s’est vendu à ce jour à plus 53 millions d’exemplaires, a été traduit dans plus de 25 langues et figure dans la prestigieuse liste des 100 meilleurs romans de tous les temps de la BBC. 

Un roman épique et écologique où un jeune lapin doté de dons de voyance voir la destruction imminente de sa tribu. Il décide alors de les sauver et de leur trouver un nouveau refuge. 

Début d’une épopée chevaleresque porté par une prose flamboyant d’inventivité narrative et stylistique. Un seigneur des anneaux version lapin de garenne qui fut adapté récemment en série animée et animalière de 4 épisodes disponible sur Netflix.

Le jour où Kennedy n’est pas mort par R.J Ellory. Editions Sonatine.

22 novembre 1962. La voiture qui convoie JF Kennedy et son épouse Jackie traverse sans encombre les rues de Dallas. L’assassinat n’a pas lieu. En revanche, quelques jours plus tard, on retrouve le corps sans vie d’une jeune journaliste d’investigation qui enquêtait d’un peu trop près sur la famille Kennedy. La police conclut à un suicide. 

Peu convaincu par cette thèse, son ex-petit ami dont la victime était séparée depuis longtemps, mène l’enquête et va découvrir l’envers peu amène du décor de la plus célèbre famille de politiciens de l’Amérique du 20ème siècle. 

Un mélange prenant, coupant comme une lame rasoir et inquiétant entre l’uchronie historique et le polar politique. Et, cerise sur la gâteau, signé par une grande plume du polar auteur entre autres des Anonymes et des Neuf cercles également parus chez Sonatine.

L’Angleterre en séries par Ioanis Deroide chez First éditions.

Un livre passionnant paru chez First éditions signé Loanis Deroide et illustré par Boris Zaïon. L’idée directrice et fort sagace de ce livre est d’analyser la manière dont l’histoire du 20ème siècle de l’Angleterre est racontée à travers trois séries britanniques qui sont The Crown, Downton Abbey et Peaky Blinders. Le souverain dans les séries, le siècle d’une société en mouvement ou encore la porosité des classes sociales, autant de chapitres et de pistes d’analyses argumentées, érudites et fort pertinentes. Chaudement recommandé.

Le plateau télé 

Ariane Allard vous recommande Stateless avecCate Blanchett.

Ava Cahen vous suggère la série P-Valley et à la lecture du sujet on comprend vite ce qui interpelle la libertine que vous êtes…

Benoît Lagane vous invite à suivre Perry Mason ou la relecture par HBO de l’histoire de l’avocat culte de la télé du XXeme Siècle en mode détective privé des années 30 à partir du 22 juin sur OCS 

Xavier Leherpeur vous conseille Lovecraft Country prévue courant août sur OCS et produite par HBO.

Programmation musicale
  • SONNY GROENEVELDINSTRU Spectacles pt.I
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.