Cette semaine : tueur en série, mémoire en berne et culpabilité délétère dans "Trauma" sur 13ème rue, amour dévastateur, violences conjugales et douloureuse reconstruction de soi avec "Le Monstre" sur Teva et incendie apocalyptique, conséquences politiques, libération de la femme avec "Le Bazar de la Charité" sur TF1.

Antoine Duléry et Camille Lou sur le tournage de la série TF1 "Le Bazar de la charité"
Antoine Duléry et Camille Lou sur le tournage de la série TF1 "Le Bazar de la charité" © Denis Manin / Quad TV / TF1

Avec nous ce soir pour en parler :

  • Ava Cahen, journaliste et auteure de Game of Thrones décodé aux éditions du Rocher.
  • Christine Haas.
  • Benoît Lagane alias le Conteur Cathodique et tous les vendredis à 5h53 pour la chronique "Faim de séries" dans le 5/7 de Mathilde Munos sur France Inter.

"Trauma" sur 13 ème rue.

Adam, flic bourru, séparé de sa femme et vivant une relation pour la moins distendue avec son fils, mais respecté de ses confrères enquête sur un tueur en série lorsqu'il est victime d’une tentative d’assassinat par arme à feu. Laissé pour mort, il se réveille à l’hôpital victime d’amnésie. De retour chez lui, il découvre dans les sous sol de la bâtisse une jeune fille blessée et apeurée. Adam dès lors doit affronter la pire des hypothèses. Se pourrait-il qu’il soit cet impitoyable assassin après lequel il prétendait courir ?  Réalisée et scénarisée par Fred Grivois (L'Intervention, La Résistance de l'air).

Avec Guillaume Labbé, Margot Bancilhon, Olivia Ross et Alysson Paradis.

"Le Monstre" Sur Téva.

La série québécoise est programmée le 27 et 28 novembre à 20h50 dans le cadre d’une programmation spéciale contre les violences faites aux femmes.

Inspirée du roman autobiographique d’Ingrid Falaise, le scénario est signé Chantal Cadieux et la mise en scène Patrice Sauvé (Grande Ourse). Sophie, la vingtaine vient de réchapper à une agression particulièrement violente. Le coupable elle ne le connaît que trop bien. Il s’agit de M le garçon qu’elle aime depuis plusieurs mois et qu’elle a épousé. Ce n’est pas la première fois qu’il lève la main sur elle. Mais c’est peut être enfin la dernière. Sophie a enfin décidé de se sortir de la spirale infernale et arachnéenne que ce jeune homme a tissé autour d’elle. Grâce à un flash back sur lequel repose le récit, nous découvrons peu à peu l’ampleur de la toxicité de M. Son infini sens de la manipulation amoureuse, la manière dont il a isolé Sophie des siens, sa jalousie extrême, ses colères et la brutalité physique dont il a été capable. Le Monstre raconte l’histoire d’une victime qui avoue son addiction à cet homme, une jeune femme qui essaie de se reconstruire. Qui malgré la peur viscérale et la honte persistante essaie de ne plus se sentir coupable. « Chaque histoire de violence conjugale commence par une histoire d’amour ».

Avec Rose Marie Perreault et Medhi Meskar.

"Le Bazar de la charité" sur TF1.

Paris le 4 mai 1897. Le jour où se tient le Bazar de la charité, occasion pour la haute bourgeoisie de la capitale de s’acheter à bas prix une fibre sociale en organisant une vente de bienfaisance à destination des plus démunis. Pour la première fois depuis sa création, ce Bazar se tient à quelques encablures de la Seine, rue Jean Goujon, tout près de la place François 1er. Pour l’occasion, on a édifié un bâtiment éphémère tout en bois don les uniques accès sont deux lourdes portes tambours. Un écrin qui va s’avérer un piège fatal lorsque le projecteur de la salle de cinéma prend feu. En quelques secondes, les flammes envahissent l’espace et se referment sur de nombreuses femmes et enfants qui n’en sortiront pas vivants. Un drame atroce dont les hommes sortiront majoritairement indemnes et qui va être l’occasion pour trois femmes, trois phénix, de changer d’existence et reprendre le cours de leur vie en main, défiant ainsi les conventions sociales et patriarcales régissant la France de la fin du 19ème siècle.

Écrite par Catherine Ramberg (La tueuse Caméléon avec Catherine Frot et Jeanne Balibar) et Karine Spreuzkouski (Section de recherches). Réalisée par Alexandre Laurent (La Mante et Le secret d’Elise) avec entre autres Audrey Fleurot, Camille Lou, Josiane Balasko, Antoine Duléry et Gilbert Melki .

Entre Eugene Sue, Fantomas et Tardi , et si le sujet vous intéresse on vous recommande la lecture du livre de Bruno Feligni chez l’Archipel : « L'Incendie du Bazar de la Charité » ; un roman historique où, empruntant la voix d’un Lucifer sardonique et fier de son ouvrage incendiaire, l’auteur retrace ce tragique événement mais également la poudrière politique qu’était Paris à cette époque avec ses violentes inégalités économiques, ses nombreux attentats à l’explosif, la montée des contestations anarchistes et la répression d’un gouvernement autoritaire.

La programmation musicale :

  • Magenta, Assez ? Nouveau projet du collectif Fauve.
  • YBN Cordae et Anderson Paak, RNP , Extrait de premier album The Lost Boy.
  • Mylène Farmer, Libertine .

La pépite inédite :

Gold Digger diffusé depuis deux semaines sur BBC One.

Le plateau télé :

Ad Vitam sur Netflix, Modern Love sur Prime et Mrs Maisel sur Prime .

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.