Ce soir nous parlerons des élections américaines et des secrets d’alcôve avec "The Comey Rule" sur Canal +, de la nouvelle série avec Nicole Kidman et Hugh Grant "Undoing" sur OCS et de "The Vertues" une série à la Ken Loach sur Arte TV.

Nicole Kidman et Hugh Grant dans la série "The Undoing" - saison 1, série TV de David E. Kelley diffusée sur OCS.
Nicole Kidman et Hugh Grant dans la série "The Undoing" - saison 1, série TV de David E. Kelley diffusée sur OCS. © HBO

Avec nous ce soir pour en parler

“The Comey Rule” sur Canal

Sur Canal les 25 octobre et 2 novembre à l’occasion d’une semaine américaine comprenant une programmation de séries, films et documentaires en rapport avec l’élection présidentielle du 3 novembre prochain.

Et The Comey Rule répond particulièrement bien au cahier des charges de cette programmation puisqu’il nous permet de pénétrer dans les coulisses souvent sordides de l’élection de 2016 qui vit à la grande surprise et surtout à l’immense désespoir d’une partie de la planète l’avènement de Donald Trump en tant que 45ème président des Etats-unis. 

Cette visite guidée d’une élection peu démocratique se fait à travers l’évocation du parcours de James Comey, directeur du FBI de 2013 à 2017 nommé par Barack Obama dont il ne partageait pourtant pas l’idéologie et qui fut, en tous cas pur beaucoup l’instrument de la chute d’Hillary Clinton. Car c’est à son bureau et à ses décisions que l’on eut droit non seulement au scandale des emails top secrets que la candidate aurait échangés sur des comptes personnels et non protégés mais également à la minorisation des accointances de Trump avec la Russie.

The Comey Rule, une mini-série de quatre épisodes qui tient presque du verbatim tant la retranscription des conversations et des échanges semblent refléter l‘exacte réalité de ce qui s’est déroulé à l’époque. 

Adapté du livre Mensonges et vérités, une loyauté à toute épreuve signé par James Comey lui-même et paru en France chez Gallimard, on doit cette série tant en termes de scénario que de mise en scène à Billy Ray, scénariste éclectique puisqu’ayant participé à l’écriture de Terminator Dark Fate et Hunger Games. Avec l’impeccable Jeff danils dans le rôle titre, Holly Hunter dans celui de la procureure Sally Yates et Brendan Gleeson dans la peau de Donald Trump.

“The Undoing” sur OCS

Mini-série de six épisodes dès le 26 octobre à raison d’un épisode par semaine au lendemain de sa diffusion américaine

L’histoire se déroule dans le milieu chic et huppé de New York où la vie des femmes et épouses se déroule sans accro entre le dépôt le matin des enfants à l’école, le boulot et les soirées mondaines dans lesquelles tout ce beau monde se retrouve pour parler robes de soirées et charité. Telle est le quotidien de Grace psy le jour et épouse modèle le reste du temps. 

Au début de la série Grace fait la connaissance d’une autre mère dont le fils est dans la même école que celui de notre héroïne. Mais la jeune femme semble totalement étrangère à ce monde friqué. Elle est retrouvée assassinée quelques jours plus tard. Très vite, la police concentre ses recherches autour de Grace et surtout de son mari qui a subitement disparu au lendemain du crime.

The Undoing, une série adaptée du roman Les Premières impressions de Jean Hanff Korelitz paru aux Éditions Le Cherche Midi. The Undoing est écrite et produite par David E. Kelley, le créateur d’Ally McBeal mais également récemment de Mr Mercedes, et mise en scène par Susanne Bier, cinéaste d’origine danoise à laquelle on doit dernièrement Bird Box toujours disponible sur Netflix. 

Dans les rôles principaux de ce thriller marital Hugh Grant, Donald Sutherland, Lily Rabe et Nicole Kidman qui retrouve David E. Kelley avec lequel elle avait travaillé sur Big Little lies.

“The Virtues” sur Arte TV

Série britannique sur Arte.tv jusqu’au 30 décembre

Grand Prix de Séries Mania et Prix d’Interprétation Masculine en 2019.

L’existence de Joseph bascule lorsque ce quadra, ouvrier dans le BTP, déjà fragile apprend que son ex va refaire sa vie en Australie, emmenant avec elle leur jeune fils que notre héros ne verra plus que l’intermédiaire d’un écran de tablette. Après une nuit de beuverie désespérée, Joseph décide de se rendre en Irlande pour y retrouver cette sœur dont il fut arraché durant l’enfance

Une sœur qui croyait même que ce frère était décédé. L’occasion pour les deux de faire un point sur leur vie chaotique et d’affronter les nombreux démons souvent refoulés qu’un destin peu amène a semé sur leur parcours.

Quatre épisodes bouleversants dans la lignée du cinéma de Ken Loach écrits par Shane Meadows d’après sa propre expérience. 

Pour mémoire, Shane Meadows est l’auteur au cinéma de This Is England puis de ses nombreuses déclinaisons sérielles : This Is England 86, This Is England 88 puis This Is England 90, plongées hyper réalistes dans le monde de l’adolescence dans l’Angleterre du Nord à la fin des années 80. The Virtues, ou l’odyssée intime et tragique d’un homme et d’une femme brisés à jamais est servi par des acteurs d’exception parmi lesquels Helen Behan vue dans This Is England 88 et This Is England 90, ainsi que Stephen Graham dont nous avions salué la prestation dans White House Farm et qui figurait également au générique de la cinquième saison de la série Line OF Duty.

Le conseil littéraire

Les Lionnes de Lucy Ellman aux éditions du Seuil

Un roman vertigineux de plus de mille pages et composé d’une seule et unique phrase. Aucun point final mais une succession de virgules pour dire les pensées intimes et obsessionnelles d’une femme au foyer de l’Ohio. 

Une quinquagénaire qui depuis sa cuisine, épicentre d’une vie banale et oubliée par le rêve américain, regarde le monde qui l’entoure. Une femme cantonnée par les siens à ses tâches ménagères et dont l’existence n’est rythmée que par les courses, les repas et l’éducation des enfants. Une femme entourée mais désespérément seule, qui se souvient d’une jeunesse à jamais perdue et des livres de Mary Ingalls Wilder qu’elle lisait enfant, qui s’inquiète de la violence dans laquelle s’enfonce son pays, des fusillades dans les écoles et des conducteurs fous sur la route. Et qui déteste Donald Trump. Une incarnation de la middle class au quotidien précaire et dont la mère a été emportée par une longue maladie. 

Les Lionnes, titre métaphorique désignant ces femmes entièrement dévouées à la protection de leurs petits, est un livre fleuve, au sens presque littéral du mot. C’est un texte qui se déverse et qui vous emporte. Une plongée asphyxiante au cœur de la spirale du mental fragile d’une femme solitaire

Un roman qui ressemble à une digue qui lâche, laissant se déferler un flot trop longtemps retenu de doutes, de déceptions, de frustrations et de dépression latente. Je vous l’ai dit, Les Lionnes ne comporte qu’une seule et unique phrase. Ce qui n’est jamais une entrave ni un exploit tape-à-l’œil mais au contraire une proposition littéraire d’une force incroyable et dévastatrice pour parvenir à nous faire ressentir le point de bascule de cette femme et surtout la force centrifuge de cette mélancolie immense qui l’enserre, l’étouffe et la dévore de l’intérieur. 

Un livre dont on ressort sonné, malmené, mais avec la sensation d’avoir côtoyé une voix à nulle autre pareille, celle d’une immense écrivaine et dont l’écho, universel, dépasse de très loin les frontières de son pays d’origine.

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

Et aujourd'hui on part plus de 50 ans en arrière, pour un voyage dans le temps et surtout... un retour à la terre avec la série Les Arpents verts !

La programmation musicale

  • Petit Prince, Endors toi
  • Celeste, Little runaway 
  • Donald Trump, Mac Miller

Le plateau télé

Cette semaine nous vous conseillons chaudement :

"En analyse" ("In Treatment") série télévisée américaine créée par Rodrigo García et diffusée entre le 28 janvier 2008 et le 7 décembre 2010 sur HBO.
"En analyse" ("In Treatment") série télévisée américaine créée par Rodrigo García et diffusée entre le 28 janvier 2008 et le 7 décembre 2010 sur HBO. / Home Box Office (HBO)

In Treatment, une série sur un psychanalyste, ses séances de psy et sa séance chez son thérapeute, que vous pouvez regarder sur OCS

18h30, une web-série que vous pouvez visionner sur Arte TV, sur deux collègues qui n'ont rien en commun et qui se retrouvent tous les soirs à emprunter le même trajet jusqu'à l'arrêt de bus

Little Voice, la nouvelle série de J.J. Abrams à qui on doit les séries Lost, Alias, Fringe, Person of Interest, Westworld... que vous pouvez voir sur Apple TV

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.