Ce soir nous parlerons du Mossad et de jungle urbaine dans “Téhéran” sur Apple TV, de mariage meurtrier et d'enquête spirituelle dans “Possessions” sur Canal + et de serial killer et d'Europe de l’Est dans “Géométries de la mort” sur Arte.

Nadia Tereszkiewicz, et Reda Kateb dans “Possessions”, saison 1, sur Canal+, série franco-israélienne de six épisodes diffusée sur Canal + à partir du lundi 2 novembre
Nadia Tereszkiewicz, et Reda Kateb dans “Possessions”, saison 1, sur Canal+, série franco-israélienne de six épisodes diffusée sur Canal + à partir du lundi 2 novembre © Vered Adir - Haut et Court TV / Quiddity / Canal+

Avec nous  ce soir pour en parler

“Téhéran” sur Apple TV

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une série israélienne de 8 épisodes

Tamar, une jeune agente du Mossad débarque à Téhéran pour une mission censée ne prendre que quelques heures. Mais rien ne se passe comme prévu et la jeune femme, de confession juive mais née en Iran, se retrouve seule et piégée dans la capitale, livrée à elle-même. Débute alors une double course contre la montre. Il lui faut d’abord tenter de sauver sa peau car démasquée elle risque à tout moment d’être capturée par les services secrets iraniens. Et il est aussi impératif qu’elle puisse mener à bien sa mission et empêcher un conflit nucléaire entre son pays et l’Iran.

Entre Jason Bourne et James Bond version féminine, une série d’espionnage signée Moshe Zonder le créateur de l’excellente série Fauda et Dana Eden. 

Mise en scène par Daniel Syrkin, elle réunit devant la caméra Niv Sultan dans le rôle de la belle espionne et Shaun Toub vu dans Homeland.

“Possessions” sur Canal +

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Série franco-israélienne de six épisodes diffusée sur Canal + à partir du lundi 2 novembre

Nous sommes en Israël. Tout commence par un mariage. Pas des plus heureux visiblement car la mère de la mariée menace de ne pas rester à la cérémonie. Elle finit par céder et toutes et tous se pressent pour célébrer l’union de Natalie et d’Eran. 

Mais au moment de découper la pièce montée les lumières s’éteignent laissant l’assemblée dans une inquiétante obscurité. Lorsque la lumière revient, le jeune marié baigne dans son sang. Son épouse tient le couteau. Tout la désigne comme la coupable. 

Il faut dire que sa ligne de défense est pour la moins ténue : elle prétend ne se rappeler de rien. En tant que ressortissante française elle reçoit l’aide de Karim Taleb, jeune attaché au consul français qui ne semble pas croire en l’évidence des faits. Il va tenter de mener son enquête. Mais pour cela il va lui falloir affronter défiance de la famille de Natalie, la superstition religieuse et le passé trouble de la suspecte…

Possessions, un thriller aux apparences trompeuses et teinté de spirituel signé Shahar Magen, le créateur israélien de Sirènes, et écrit en collaboration avec Valérie Zenatti scénariste au cinéma de La Mélodie et d’Une bouteille à la mer

Côté casting c’est un rêve puisque m’on retrouve Nadia Tereszkiewicz dans le rôle de Natalie entourée par trois remarquables actrices que sont Judith Chemla, Dominique Valadié et Ariane Ascaride. Et dans le rôle de Karim le toujours parfait  avec Reda Kateb.

“Géométrie de la mort” sur Arte TV

“Géométrie de la mort” (saison 1), série diffusée sur Arte tv du 5 au 19 novembre 2020
“Géométrie de la mort” (saison 1), série diffusée sur Arte tv du 5 au 19 novembre 2020 / Apple Film Production

Série polonaise de 10 épisodes disponibles sur Arte.tv depuis le 29 octobre et ce pendant un an et diffusée sur la chaine du 5 au 19 novembre

A Odessa, Varsovie et Prague, trois cadavres ou morceaux de corps sont retrouvés dans des lieux incongrus. Une barque dérivant sur la Mer Noire, un bras amputé dans le coffre d’une voiture, une main dans la chambre froide d’un hôtel de luxe ou encore une tête coupée sur une scène de théâtre. 

Autant d’affaires glauques et sanglantes qui pourraient avoir un lien car outre les similitudes du mode opératoire, toutes les victimes s’avèrent être de jeunes et jolies femmes retrouvées mutilées et découpées. 

Divers flics mènent l’enquête dans leur pays. Des policiers souvent hors sentiers battus et neurasthéniques qui vont l’un après l’autre s’enfoncer dans les ténèbres des agissements de meurtriers sadiques et se perdre dans le labyrinthe d’une enquête transfrontalière et anxiogène.

Géométrie de la mort, une série policière signée Dariusz Jablonski, auteur du documentaire Le photographe et interprétée par Malgorzata Buczkowska, Karel Roden et Sergueï Strelnikov. 

Derrière la mécanique d’un thriller urbain et très sombre, se profile la radiographie d’une Europe du l'Est contemporaine, héritière d’un passé dont elle ne s’est pas encore toujours remise, désormais confrontée aux oligarques d’aujourd’hui et traversée par la corruption et la fracture entre les nouveaux pouvoirs et une population qui doit encore se débrouiller pour survivre.

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

La série Ainsi soient-ils, sur le parcours de cinq jeunes séminaristes, diffusée précédemment sur Arte et redisponible sur Arte.tv.

Le conseil littéraire

Unité 8200 de Dov Alfon (Folio)

Un thriller sous haute tension israélien qui ravira tous les amateurs du genre. Genre exécuté ici avec une virtuosité et un sens du timing auxquels il est impossible d’échapper. 

Tout commence par un avion en provenance d’Israël et qui atterrit à Roissy. A sa sortie, l’un des passagers est récupéré par une superbe blonde. On ne le reverra plus. 

Point d’allumage d’une mèche incendiaire qui, de Paris à Tel-Aviv, va convoquer les services secrets de Benjamin Netanyahou dont la fameuse unité 8200, l’une de ses responsables, l’intransigeante Oriane Talmor, un colonel israélien qui se trouvait également à bord, un débonnaire commissaire de police français et quelques espions chinois et leurs très inventifs tueurs à gages. 

Un polar urbain dans les rues de la capitale se déroulant en quasi temps réel et qui se joue des sempiternelles ficelles du roman noir et politique pour tisser le maillage d’un suspense réglé au cordeau. Un jeu macabre et sardonique qui ressemble à une partie de billard à trois bandes où chaque geste et rebondissements ont des répercussions inattendues de part et d’autre de la Méditerranée. Manière pour cet auteur ayant grandi entre la France et Israël et ancien officier des services secrets israélien de relancer une action digne des meilleures séries israéliennes. Un livre oscillant entre John le Carré et 24 Heures Chrono, savoureux paradigme de littérature d’espionnage.

La programmation musicale :

  • Clou, Jusqu'ici tout va bien
  • Janelle Monae, Turntables
  • Radiohead, Karma Police

Le plateau télé :

Cette semaine nous vous conseillons chaudement :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ally McBeal, série-doudou culte et loufoque des années 1990, disponible sur Amazon Prime et My Canal

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Hatufim, la série israélienne dont Homeland est le remake américain, que vous pouvez visionner sur Arte.tv

L'équipe
Contact