Dès le lendemain du "Super Tuesday", Google a remarqué une drôle de tendance : l’explosion des requêtes « comment s’installer au Canada ». Visiblement, l’élection de Trump commence à inquiéter les plus libéraux des Américains. Cette info peut être avantageusement recoupée avec l’appel de l’île canadienne de Cap Breton : "si vous n’aimez pas Trump venez vous réfugier chez nous, on a de la place et on n'est pas loin des USA". Résultat, des centaines de milliers de « like » sur Facebook et des demandes en veux-tu en voilà. Ferions-nous de même si Marine… ?

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.