Ce soir un seul polar mais plusieurs héros :

Le polar on le connaît tous : c’était le 2 mai 2011, à Abbottabad, à Pakistan. Cette nuit-là, un commando américain abattait l’homme le plus recherché au monde : Ben Laden. On a tout écrit, tout filmé, tout dit de cette opération. Restait un mystère : qui a tué Oussama ? Quel est l’auteur du tir ? Qui est le héros de l’Amérique ? Depuis aujourd’hui on le sait : il s’appelle Rob O’Neill. C’est lui qui a reçu au lendemain du 2 mai 2011 les félicitations du président Obama. Jusqu’à présent, on ne le connaissait que sous le nom de « The Shooter », c’est-à-dire le tireur. Enfin, c’était tout de même une sorte de secret de Polichinelle. Parce que Rob O’Neill n’a pas reçu que les félicitations du président. Dans la semaine, des ministres, des députés, des sénateurs, d’anciens présidents américains et même des joueurs de baskets et de football américain l’ont appelé pour le congratuler. Et évidemment des journalistes. Bref, tout le monde. Le problème, c’est qu’il n’est pas seul à dire qu’il est le tireur…

la longue traque d'oussama ben laden
la longue traque d'oussama ben laden © reuters
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.