Elélections en Argentine ce weekend, l'occasion de faire un peu le bilan de ces 12 dernières années.

12 ans qui sont celles de l'alternance au pouvoir à la « Casa rosada », la « Maison rose », puisque c'est comme ça qu'en Argentine on appelle le palais présidentiel, des Kirchner, mari et femme, Nestor et Cristina. Mais plutôt que de vous faire un bilan circonstancié, ce qui serait tout de même un peu fastidieux, je vais vous parler du quotidien des Argentins. Tout le pays est depuis un an en attente du résultat de ce weekend.

Ce qui signifie que toutes les décisions économiques difficiles ont été gelées. Prenez le taux de change du dollar. En Argentine, coexistent 6 taux de change, dont celui du marché noir, le dollar « blue », que tous les Argentins suivent comme le lait sur le feu.En se moment, la différence avec le taux officiel est de 40%. Généralement, quand la différence est trop importante, la moindre des mesures économiques est de dévaluer sa monnaie pour tenter de rattraper cette différence. Pas en Argentine.La décision attendra le prochain président. Ce « gel » du taux de change a pourtant des conséquences graves : les exportations argentines sont trop chères, notamment le vin qui s'est enfoncé dans la crise. Mais rien n'y fait : la dévaluation attendra le jour d'après.Ce qui signifie que toutes les décisions économiques difficiles ont été gelées. Prenez le taux de change du dollar. En Argentine, coexistent 6 taux de change, dont celui du marché noir, le dollar « blue », que tous les Argentins suivent comme le lait sur le feu. En se moment, la différence avec le taux officiel est de 40%. Généralement, quand la différence est trop importante, la moindre des mesures économiques est de dévaluer sa monnaie pour tenter de rattraper cette différence. Pas en Argentine.La décision attendra le prochain président. Ce « gel » du taux de change a pourtant des conséquences graves : les exportations argentines sont trop chères, notamment le vin qui s'est enfoncé dans la crise. Mais rien n'y fait : la dévaluation attendra le jour d'après....

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.