C'est impressionnant de voir à quel point les Belges sont capables de dérision et d'humour quelques jours, quelques minutes après les attentats de Bruxelles. Sitôt commis, sitôt raillés avec cette pointe d'absurde que l'on aime tant. Ca a commencé, on est 2016, par les réseaux sociaux. On ne compte plus les doigts d'honneur en forme de frite ou les Manneken-Pis « pissant à la raie » des terroristes, comme le disait sur cette même antenne notre Charline Vanhoenacker nationale et européenne. Dans le style humour culinaire contre terrorisme, un monument de la cuisine populaire belge a été convoqué : la mitraillette, un sandwitch de fricadelle, de frites et de mayonnaise que les internautes ont aussitôt opposé aux kalashnikovs. Kulturkampf ! Enfin on ne compte plus non plus les détournements de Tintin, parfois avec Obelix, pour exprimer la solidarité des Français. Mon « tweet » préféré est une phrase sur fond noir, comme pour le « Je suis Charlie » et qui dit : « c'est arrivé près de chez nous »...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.