Ce matin est le pire matin de tous les temps pour Max : pour la première fois de sa vie, il doit aller à l’école. Et en plus, il doit y aller tout seul ! Max est très inquiet, il est sûr que dans la cour de récré, il n’y aura que des tireurs de cheveux, des voleurs de jouets, de coupeurs de tête et des arracheurs de zizi. Heureusement sur son chemin, le petit garçon va tomber sur un lutin malin qui lui propose de le rendre invisible. Max aurait préféré être transformé en dragon à six têtes, mais bon, être invisible c’est déjà pas si pas mal !

L'auteur

On connaît surtout Zep pour les aventures de Titeuf racontées dans les bandes dessinées. Avec un style graphique léger (ligne claire et aquarelle), Zep y aborde les vraies questions que se posent les enfants, sans mièvrerie ni nostalgie. Depuis 1992, quinze albums sont sortis... et ont implanté durablement Titeuf et ses copains dans la "cour des grands" de la bande dessinée contemporaine.

Mais l'œuvre de Zep ne se résume pas au seul Titeuf ! Même s'il agrémente régulièrement d'un nouveau tome les péripéties du garçon à la mèche blonde qui ne grandit jamais, Zep s'amuse à toucher un peu à tout en parallèle de sa série à succès ! Il s'est essayé au dessin avec divers styles graphiques et narratifs, différents publics : la bande dessinée pour un public plus adulte (Happy Sex) ; l'autobiographie aussi (Le portrait dessiné, 2010) ; des croquis des paysages (Carnet intime, 2011) ; la bande dessinée réaliste (Un bruit étrange et beau, 2016)...

Et voici que Zep se lance dans le conte pour enfants... mais sans papier ni crayon ! L'auteur prolifique et curieux a répondu à l'invitation de France Inter et, après Alain Mabanckou et Guillaume Meurice (entre autres !), voici sa contribution au podcast Oli !  

Le conte imaginé par Zep : "Invisible Max"

Il met en scène Max, un petit garçon qui doit aller à l'école pour la première fois. Et qui flippe grave… C'est drôle et ça pétille... Et ça s'appelle "Invisible Max".

L'équipe

  • Producteur délégué : Léonard Billot
  • Réalisation Lola Costantini
  • Mixage : Julien Chabassut
  • Le générique est signé Charles de Boisseguin, le leader du groupe « L'impératrice »
  • Mixage : Vincent Godard
  • Musique : Chien Vert et Gabriel Mimouni