Nadia adore l’été. Le dernier jour d’école, Maman prépare sa valise. Le lendemain, Mamie sonne à la porte, elle embrasse sa fille et elle emmène Nadia chez elle, en train. Papi les attend à la gare. Chaque année, Papi tresse une couronne de fleurs pour Nadia. Il la pose sur sa tête et dit : « Je te proclame Reine Annuelle du Royaume du Jardin. » Ensuite Nadia peut faire tout ce qu’elle veut, jouer avec de l’eau et même cueillir des fleurs.

Écoutez "La cabane" 

Cet été, Nadia a un grand projet. Elle voudrait une cabane. « Pas de problème, dit Papi. On va te construire ça vite fait. » « Il reste des planches au fond de la serre, ajoute Mamie. Assez pour bâtir un palais pour la Reine de Jardin. » Nadia ne dit rien mais elle est déçue. Elle avait imaginé de le faire toute seule, avec des branches et des draps du grenier. Ce n’est pas du tout pareil de construire sa cabane et de regarder ses grands-parents construire une cabane.

Pour écouter tous les épisodes d'OLI, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS.

L'auteur

Marie Desplechin écrit pour les grands et surtout pour la jeunesse. Dans ses récits, elle opère par petites touches, convaincue que tous les sujets peuvent intéresser les enfants d’aujourd’hui. Elle dit préférer écrire pour les enfants car il y a moins d’enjeux que dans la littérature pour adultes où les écrivains sont constamment attendus au tournant, et elle n’hésite pas à aborder des sujets difficiles comme la question de l’existence de Dieu, la crise de la famille, les relations adultes-enfants.

Dans son dernier roman "J’envie ceux qui sont dans ton cœur", l'auteure raconte l'histoire de Bartholomé, douze ans, secoué par une crise existentielle, assis derrière la réception de l'hôtel familial, qui s'ennuie à mourir et se demande s'il va devoir rester là toute sa vie, avec une liste de verbes irréguliers et la maigre satisfaction d'avoir tenu tête à son père en refusant de mettre une chemise blanche. 

L'équipe

  • Producteur délégué : Léonard Billot
  • Réalisation : Lola Costantini
  • Mixage : Léo Prengère