C’est une île qui n’existe plus, mais on a écrit son histoire. On l’appelait l’île miraculeuse. Nul ne savait comment elle avait surgi des eaux et nul ne connaissait son nom véritable. Elle était comparable à toutes ces choses que l’on ne peut expliquer mais qui existent et font rêver. Elle était aussi petite que le monde est vaste, aussi étrange que les étoiles qui semblent ressusciter quand la lune succède au soleil. Elle avait sa légende.

Sur une île qui n’existe plus, il était une fois des pêcheurs qui s’y installèrent. L’un deux, se faisait appeler monsieur O. Parce que lui non plus, comme l’île, n’avait pas de nom, pas d’histoire. La nature était sont seul royaume. Une seule chose manquait : le feu. Les pêcheurs de l’île miraculeuse n’en voulaient pas. Ils en connaissaient l’existence mais le craignaient, à juste titre. Un jour, monsieur O, en triant les poissons, fit une curieuse découverte. Un poisson qu’il n’avait jamais vu auparavant attira son attention.  Ce n’était pas une sardine. Ce n’était pas un lançon.  Ce n’était pas une sole ni même une petite raie. Cela ne ressemblait à rien de ce qu’il avait eu coutume de voir jusqu’à présent. 

L'auteur

Nina Bouraoui publie Tous les hommes désirent naturellement savoir, un roman autobiographique sur sa jeunesse parisienne bousculée par sa recherche d’identité. Un livre qui nous plonge au cœur de l’enfance et des souvenirs de l’auteure mais aussi de sa quête d’identité. Lorsqu’elle passait ses soirées au Katmandou, une boîte réservée aux femmes, savait-elle que les clientes de ce lieu deviendraient un jour des personnages de romans ? Qu’elle y affûtait son sens de l’observation ? Probablement, car Nina Bouraoui n’a jamais voulu faire autre chose qu’écrire. Et lire bien sûr, deux plaisirs indissociables. 

L'équipe

  • Producteur délégué : Léonard Billot
  • Réalisation : Lola Costantini
  • Mixage : Léo Prengère