À Dijon, la maison de quartier de la Fontaine-d’Ouche a mis à disposition des habitants 65 parcelles qui contribuent à recréer du lien social. Cultiver son bout de jardin au pied de son immeuble, c’est un rêve devenu réalité dans le quartier de la Fontaine d’Ouche à Dijon. Depuis le mois de juin, une soixantaine de jardiniers amateurs sarclent, binent et arrosent amoureusement leurs plantations dans de petites parcelles aux allures de jardin miniature. Tous sont d’accord : « Pas besoin d’une grande surface pour se faire plaisir. » Christiane, la soixantaine, dans le quartier depuis trente-cinq ans, a tout de suite adhéré au projet piloté par la maison de quartier. « ça a changé ma vie, raconte-t-elle. Je sors de chez moi et c’est autre chose que de faire pousser des plantes sur mon balcon. À la belle saison, j’y passe tous les jours. » Les 65 parcelles de 5 m² chacune, mises à disposition des habitants sur un terrain de la ville, ont trouvé preneurs tout de suite. Trois d’entre elles, situées en hauteur, sont réservées aux personnes à mobilité réduite. Le réseau des Jardins familiaux apporte régulièrement son soutien et ses précieux conseils. « Contrairement à ce que l’on peut croire, une petite surface permet de cultiver des tas de légumes » explique Gérard Tournier, le président local du réseau. Olivier, lui, est enthousiaste. Ce père de deux enfants y voit aussi un espace de détente et y va « dès qu’il a un moment de libre ». Nouveau venu dans le quartier, il a fait par ce biais de nombreuses connaissances. Créer du lien social est devenu aussi important pour ces jardiniers amateurs qu’échanger graines, recettes ou plants de légumes. Récemment, des tables et des bancs de bois ainsi que des arbres sont venus enrichir l’aménagement du site qui sera prochainement complété de 60 parcelles pour répondre à la demande. par Anne-Marie Kaiser (à Dijon)Maison de quartier de la Fontaine-d’Ouche à Dijon, tél. : 03.80.45.45.26.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.