Le dispositif mis en place par cette association tente d’atténuer le choc des premières heures de la détention

« La prison, cela n’arrive pas qu’aux autres. Lorsque vous y êtes confronté, vous êtes sonné, perdu, votre famille ne sait pas où vous êtes… » Condamné pour abus de biens sociaux dans les années 1990, l’ancien homme d’affaires Pierre Botton a connu la prison. Vingt mois d’incarcération qu’il n’est pas prêt d’oublier. L’isolement total, l’humiliation des fouilles, la confiscation des biens personnels l’ont profondément marqué… Pour atténuer les angoisses des primo-incarcérés, il a fondé l’association Les Prisons du cœur, dont le premier grand chantier est un plan de lutte contre le choc carcéral. Inauguré à titre expérimental en juillet 2010 à la maison d’arrêt de Nanterre, le dispositif est progressivement étendu.

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

L'équipe

Mots-clés:

(ré)écouter Une idée pour agir Voir les autres diffusions de l'émission

Colocation solidaire

Les richesses d’une chapelle

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.