Pour tisser une relation directe avec leur environnement local, des artistes s’organisent en un circuit court de diffusion. Ce panier-là ne contiendra ni pommes de terre ni carottes. Mais son fonctionnement se rapproche de celui des associations pour le maintien de l’agriculture paysanne (Amap) qui fleurissent en France. L’Association de préfiguration d’un circuit court de la culture à Nantes (AP3C) va en effet lancer un « panier culture ». Le principe : réunir des contributeurs prêts à débourser 60 € par trimestre pour récupérer quatre fois par an un bouquet de biens culturels. À l’intérieur : quelque chose à toucher, regarder ou écouter (CD, livre, bande dessinée), à diffuser (places de concert ou de théâtre) et à partager (création artistique en commun). L’idée a germé entre des musiciens soutenus par l’association nantaise Trempolino. D’autres artistes locaux ont rejoint le projet, soucieux d’inventer un nouveau modèle de coopération et de tisser des liens avec leurs concitoyens. Créée en septembre dernier, l’association AP3C attend le cap des 50 contributeurs pour distribuer son premier panier. Il sera composé d’un CD et de deux places de concerts du musicien Momo, d’une BD éditée par l’association Vide-Cocagne et de la participation à une « performance créative » avec des plasticiennes du collectif La Luna et le musicien POL. « L’idée, c’est de rapprocher le public des artistes et de rémunérer ces derniers à leur juste valeur », explique Émile Chiffoleau, assistant d’édition chez Vide-Cocagne, l’un des fondateurs de l’AP3C. Le contenu des paniers sera défini de façon participative. Un comité réunissant artistes fondateurs et contributeurs sélectionnera les artistes selon un cahier des charges. Offre pluridisciplinaire, relation directe avec le public et défrichage des jeunes talents font partie des incontournables. Un label de jazz indépendant et une troupe de théâtre à domicile pourraient rejoindre l’aventure. FLORENCE PAGNEUX (à Nantes) rens. : www.panierculture-nantes.fr ou 09.72.28.75.92.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.