L’association Dastum a recueilli 90 000 archives du patrimoine oral breton, accessibles sur Internet.Pipriac, 29 décembre 1959. Auguste Lebreton, 58 ans, entonne Bonjour madame de Clergenton, chanson traditionnelle de Haute-Bretagne. À ses côtés, Albert Poulain, un micro à la main. Ce dessinateur, imprégné par les contes de son enfance, est revenu en Ille-et-Vilaine après ses études à Paris, pour enregistrer les chanteurs traditionnels. Il collectera 1 500 airs jusque dans les années 1980.Comme lui, environ 400 porteurs de mémoire ont recueilli musiques, récits et témoignages du patrimoine oral de Bretagne. Pour sauvegarder leurs trésors, ils ont créé, en 1972, l’association Dastum (« recueillir » en breton), dotée aujourd’hui d’un fonds de 90 000 enregistrements.À l’occasion de ses 40 ans, Dastum a choisi de restituer cette mémoire sonore au plus près de sa source, en organisant 40 événements dans toute la Bretagne. « Nous allons retourner là où tout a commencé, sur le terrain, explique Ifig Troadec, conservateur de l’association. Nous proposerons au public, grâce à des séances d’écoute en direct, une visite guidée des 60 000 séquences disponibles sur notre site dastum.net. Ce sera aussi l’occasion de rappeler que l’on peut retrouver nos archives dans plus de 50 points de consultation de la région. »Dastum soufflera ses bougies le 3 novembre, juste après la décision de l’Unesco d’inscrire – ou pas – le fest-noz sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une grande « fête de nuit » sera organisée à Lanrivain (Côtes-d’Armor), commune phare du renouveau du fest-noz dans les années 1970. « Notre dossier de candidature a déjà permis d’inscrire le fest-noz à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel », se félicite Ifig Troadec.Pour clore les célébrations, et tirer le bilan de 40 ans de collectage, Dastum invitera de nombreux invités français et étrangers à débattre lors des 2e Rencontres du patrimoine culturel immatériel de Bretagne. Rendez-vous les 14 et 15 décembre, à Brest.par Raphaël Baldos (à Rennes)Contacts :

Dastum, 16, rue de la Santé, 35 000 Rennes ;tél. : 02.99.30.91.00 ; mail : dastum@dastum.net

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.