Le mouvement des « Jeunes Européens » invite des élus de l’hémicycle européen à présenter leur fonction dans les classes pour mieux faire connaître leur assemblée. À quoi ressemble le quotidien des députés européens ? Combien gagnent-ils ? Peuvent-ils défendre l’intérêt européen sans oublier celui de leur pays ? C’est à ce genre de questions, prosaïques ou politiques, que se confrontent les élus français du Parlement européen lorsqu’ils acceptent de se prêter au programme « Eurodéputé à l’école ». Lancé le 20 janvier par les « Jeunes Européens », branche du Mouvement européen France, association transpartisane qui défend l’idée d’une Europe fédérale, actuellement présidée par l’ancien journaliste – et eurodéputé – Jean-Marie Cavada, l’exercice vise à faire découvrir aux plus jeunes cette assemblée méconnue aux pouvoirs croissants, qui compte plus de 750 élus, siège à Strasbourg et Bruxelles et travaille dans 23 langues. Chaque eurodéputé français a reçu dans son casier parlementaire une invitation des « Jeunes Européens » à se rendre dans une classe pour y expliquer sa mission. Catherine Trautmann, eurodéputée socialiste, élue de l’Est, est la première à avoir tenté l’expérience, le 20 janvier dernier. Damien Abad, élu du Nouveau Centre ou encore Sylvie Goulard (MoDem) sont les prochains sur la liste. « L’idée est de présenter l’Union européenne avant de présenter l’élu d’un camp », explique Romain Bail, responsable des relations publiques des « Jeunes Européens », qui évoque la réticence de certains professeurs à faire entrer la politique à l’école. Obtenu par les « Jeunes Européens » pour son programme « l’Europe à l’école », le parrainage de l’éducation nationale est utile pour convaincre. par MARIANNE MEUNIER

Contacts

Jeunes Européens – France : 14, rue Mandar 75002 Paris Tél. : 01.45.49.96.36. Site : www.jeunes-europeens.org

Une idée pour agir en partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.