Des reproductions d’œuvres d’art sont affichées sur des devantures de locaux abandonnés, en attendant leur rénovation. Le tag reste discret. Presque respectueux. Une petite signature, au coin d’un autoportrait de l’artiste stéphanoise Orlan. « ça devait être trop tentant », grimace Pauline Faure. La coordinatrice collections-expositions du Musée d’art moderne de Saint-Étienne ne se formalise pas trop du graffiti. Car la vingtaine d’œuvres qui s’affichent depuis décembre dans les rues, pour l’opération « Vitr’in », sont des reproductions, réalisées sur des bâches adhésives et collées sur les vitrines de commerces inoccupés. Ce visuel s’avère plus sympathique que l’aspect de locaux parfois délabrés, alors que la cité s’est engagée depuis 2010 dans la requalification de son centre-ville. Principalement puisées dans les réserves du Musée d’art moderne, deuxième collection de France après le Centre Pompidou, mais aussi empruntées aux fonds du Musée d’art et d’industrie, du musée de la mine et des archives municipales, les œuvres ont été choisies selon l’environnement urbain immédiat. Comme Five Words in Yellow Neon (« Cinq mots en néon jaune »), de Joseph Kosuth, accroché à l’emplacement d’une ancienne enseigne lumineuse. Autoportrait de Warhol, nature morte de Picasso, chaque reproduction est décrite, et l’institution où l’on peut l’admirer indiquée. Pauline Faure n’attend pas un afflux au Musée d’art moderne qui enregistre déjà 57 000 visites annuelles. Elle souhaite plutôt que les habitants « prennent conscience que le patrimoine du musée, un peu excentré, leur appartient ». Les reproductions resteront en place jusqu’à ce que les bailleurs cèdent ou louent leur bien. Pour les autres, « nous verrons comment les bâches vivent et vieillissent », indique-t-elle. En attendant une véritable intervention artistique dans le « cœur de ville », grâce à une réflexion sur le mobilier urbain et l’installation prévue d’œuvres d’art pérennes. par BÉNÉVENT TOSSERI (à Saint-Étienne) Rens. : Musée d’art moderne, Saint-Étienne, 04.77.79.52.52.

En partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.