Depuis dix ans, l’association Scribe‑Paris monte sur les planches pour financer les études supérieures d’étudiants du Haut-Karabakh.

Territoire séparatiste d’Azerbaïdjan peuplé d’Arméniens depuis la terrible guerre de 1991-1994, le Haut-Karabakh est une république autoproclamée profondément marquée par ces années sanglantes qui firent près de 20 000 morts des deux côtés. Sur ce territoire où le salaire moyen est de 205 € par mois, l’aide internationale est quasi inexistante, la communauté internationale refusant de reconnaître son indépendance. La population est soutenue par la République d’Arménie voisine et par la diaspora. Du coup, il est souvent impossible pour les familles de payer les frais d’inscription à l’université de leurs enfants – entre 100 et 600 € suivant les filières.

Tel est le constat que dressent les trois fondatrices de Scribe en août 2001, lors d’un voyage avec Solidarité protestante France-Arménie. Cinq mois plus tard, Beryl, Sophie et Corinne jettent les bases de l’association « Solidarité chrétienne résolument internationale pour le financement de bourses d’études ». Ses membres donnent leur première représentation en mai 2002, Une bête sur la lune, de Richard Kalinoski. L’entrée est libre, les amis récoltent les dons à la fin du spectacle. Deux d’entre eux se rendent pendant l’été dans le Haut-Karabakh, remettre l’argent aux cinq étudiants choisis.

L’association compte aujourd’hui 30 membres. Elle a déjà aidé 88 étudiants grâce à onze pièces. « Pendant dix ans, il n’y a pas eu de pause, se félicite Pauline Gannot, qui a rejoint l’association en septembre 2009. Le projet est tellement riche qu’on a envie de rester. »

Cette année, Scribe propose Témoins à charge, une pièce d’Agatha Christie. Les deux dernières représentations se dérouleront les 14 et 15 avril à l’Espace Quartier latin, dans le 5e arrondissement de Paris.

ÉMILIE MASSEMIN

Internet : http://www.scribeparis. org/

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.