L’ONG Migrations et Développement développe des projets réalisés conjointement par des immigrés et les populations de leur pays d’origine. Offrir aux migrants marocains la possibilité d’œuvrer dans leur région d’origine, c’est ce que propose l’ONG Migrations et Développement depuis près de trente ans. Tout a commencé en 1986, à la suite de la fermeture d’une usine de sidérurgie dans le Midi de la France. Un groupe de 54 migrants marocains, emmené par le syndicaliste Jamal Lahoussaine choisit de réinvestir l’aide au retour offerte par la France dans des projets de développement d’une région rurale du sud marocain. Ainsi a commencé migrations et développement, dont les premiers chantiers visent à améliorer les infrastructures – électricité, eau, santé, écoles et routes goudronnées. De 1989 à 2006, 120 villages marocains bénéficient ainsi de travaux d’électrification. Et ce grâce à l’implication de bénévoles d’EDF et des migrants soucieux de « faire preuve de solidarité avec leur village d’origine », décrit Jamal Lahoussaine, devenu président de l’association. Souci aussi de changer d’image. « Les immigrés qui se sont enrichis en Europe voulaient montrer qu’ils étaient généreux et faire la fierté de leur famille restée sur place », ajoute-t-il. Les générations se renouvellent et ce sont désormais les enfants d’immigrés qui reprennent le flambeau. La culture du safran, la production d’huile d’olive, d’amande douce et d’argan sont des savoir-faire locaux que migrations et développement s’emploie à développer, en encourageant la création de coopératives. « Les enfants d’immigrés achètent les produits pour les commercialiser en Europe à un prix garantissant un revenu suffisant aux agriculteurs », explique Jamal Lahoussaine. L’ONG développe aussi un tourisme respectueux des populations locales, ouvrant des chambres d’hôtes et balisant des sentiers de randonnée. Le succès est tel que les grandes institutions internationales, comme la Banque mondiale, s’inspirent de cette démarche de co-développement, née d’une simple initiative d’une poignée d’ouvriers désireux d’aider leur pays. Hélène FarguesContact : Migrations et Développement,

42, bd d’Annam, bat 4 – RDC, 13016 Marseille.

Tél : 04.95.06.80.20

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.