À Tours, un foyer offre un espace de respiration aux proches des prisonniers. En face de la maison d’arrêt pour hommes de Tours, le Comité d’aide aux détenus (CAD) accueille tous les jours les familles des prisonniers. L’association, qui fait partie du réseau associatif de l’Entr’aide ouvrière, a acheté dans les années 1970 ce petit foyer, qui a accueilli 8 000 familles cette année. Ce sont en majorité des femmes accompagnées de leurs enfants qui se réfugient ici avant leur rendez-vous au parloir. Les bénévoles de cette association présidée par Monique Carriat profitent de ce moment pour nouer le dialogue, « autour d’un café et de petits gâteaux ». Dans un contexte de surpopulation carcérale, les statistiques de l’association ont montré une nette augmentation de la fréquentation du CAD ces dernières années. Les bénévoles sont là pour écouter ces « épouses, conjointes ou mères qui souffrent, en premier lieu, de la détention », observe la présidente du mouvement. Le travail de terrain fait à la « petite maison », comme on l’appelle à Tours, prend d’autant plus d’importance que la plupart d’entre elles souffrent de « l’isolement » et de « la honte ». Hormis ici, « elles n’ont personne avec qui parler ». Une travailleuse sociale, salariée de l’association à mi-temps, est présente pour délivrer des conseils, orienter ces femmes vers les structures sociales appropriées ou prendre des rendez-vous importants avec le juge des libertés et de la détention. L’administration pénitentiaire attribue une petite enveloppe que l’association emploie à l’aide aux familles. L’association compte aussi sur les dons des particuliers pour compléter les subventions des collectivités locales et de la Caisse d’allocations familiales et concrétiser de nouveaux projets. D’ici quelques semaines, le CAD va étendre son champ d’action avec un plan de réinsertion, soutenu par la direction de la maison d’arrêt, pour les détenus de Tours proches de la sortie. par Xavier Renard (à Tours) contact : La petite maison du CAD 25, Rue Henri-Martin 37000 Tours
 ; tél. : 02.47.64.51.91.

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.