Des volontaires s’attachent à égayer la vie de malades du sida, une maladie qui rend parfois vulnérable et dépressif.

Autour du lac de Vincennes, attachés par le poignet, ils courent. D’un côté, Maxence, 30 ans, bénévole de l’association « Les petits bonheurs ». De l’autre, Julien, 22 ans, aveugle depuis l’âge de huit ans parce qu’il est né avec le VIH. C’est son arrière-grand-mère qui a contacté l’association pour qu’il ne se retrouve pas seul lorsqu’elle viendrait à mourir, ses deux parents étant décédés du sida. Passé un premier contact concluant avec Maxence, ce dernier a régulièrement rendu visite à Julien, à son club d’escrime : le jeune homme veut devenir champion handisport de la discipline. Maxence a alors proposé à Julien de l’entraîner à l’endurance.

C’est cela, « Les petits bonheurs » : des bénévoles qui tentent d’aider les malades du sida à réaliser un rêve, un désir. « On s’est rendu compte que vivre vingt-cinq ans avec le virus provoquait une grande solitude, un isolement majeur », constate Gregory Becq, le fondateur de l’association. « Les petits bonheurs » suit 750 malades en région parisienne. Parmi eux, 60 personnes de plus de 60 ans dont cinq octogénaires et une quinzaine de jeunes adultes orphelins. Les bénévoles vont à la rencontre des gens, qu’ils soient à domicile ou à l’hôpital. « Notre but, c’est de redynamiser les personnes, affirme Gregory Becq. On peut par exemple les emmener en week-end à la campagne, aller avec eux acheter des vêtements pour habiller ce corps qu’ils n’aiment plus, ou bien simplement ranger leur appartement. La maladie rend vulnérable, très précaire et dépressif. » Les bénévoles prêtent une attention particulière à ce que tous les anniversaires soient souhaités, « pour que les gens de 60 ans se disent que leur vie sert à quelque chose, que quelqu’un pense à eux, pour les convaincre que ça vaut le coup de continuer à se battre ».

ELSA SABADO

CONTACT : 09.53.04.63.65

www.associationlespetitsbonheurs.org

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.