Antoine d’Ormesson a composé un drame lyrique sur un mal qu’il côtoie au quotidien.

« La musique ne s’est pas suffisamment occupée des drames de la vie courante. » Le constat est dressé par le compositeur Antoine d’Ormesson, en toute connaissance de cause. Ce soir à la Maison de la chimie, à Paris (1), le public pourra découvrir la création de sa nouvelle partition, Et que la nuit commence. Le sous-titre est explicite : Drame lyrique sur la maladie d’Alzheimer. L’écriture lui en a été inspirée autant par sa propre expérience, son épouse étant elle-même atteinte, que par cette statistique : près d’un million de personnes sont touchées en France. La partition réunit un petit orchestre de 16 instrumentistes présents sur la scène, trois chanteurs et une récitante. L’argument met en scène un homme dont la mémoire et la lucidité s’obscurcissent peu à peu, tandis que la maladie progresse. Sa femme et sa fille l’épaulent et se découragent tour à tour, luttant toujours à ses côtés.

Antoine d’Ormesson, né en 1924, cinéaste et musicien – il fut l’élève de Frank Martin et Paul Paray et aime à s’inscrire dans le sillage de Ravel ou de Bartok – en a écrit le livret avec Brigitte de La Chauvinière. Leur objectif est de lever le voile, via la création artistique, sur la souffrance quotidienne des malades et de leurs proches, les moments d’espoir et les gouffres inexorables.

La Fondation pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer parraine le projet dont les recettes et les droits d’auteur lui seront reversés. Les créateurs espèrent que l’unique représentation parisienne suscitera la demande d’autres salles dans d’autres villes, tant la réalité qu’elle décrit est partagée par de nombreuses familles. Antoine d’Ormesson aimerait que le lyrisme de ce drame mis en musique et l’émotion qu’il cherche à transmettre trouvent un écho en chaque auditeur. « Même si je ne touche qu’un seul cœur, je considérerai avoir bien agi »…

EMMANUELLE GIULIANI

(1) Représentation ce lundi à 20 heures, 28, rue Saint-Dominique, 75007 Paris. Rens. :

Une idée pour agir : c’est mettre en avant des projets, des initiatives qui font changent le quotidien… en mieux !

En partenariat avec :

La croix
La croix © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.