L’ONG Plan aide des jeunes femmes des quartiers pauvres de la capitale indienne à accéder au monde du travail.Neelima, 21 ans, est née dans un quartier déshérité de New Delhi, en Inde. Dans sa famille conservatrice, l’éducation des filles n’a jamais été une priorité, bien au contraire. Quand elle a voulu s’inscrire à Saksham, un centre de formation professionnelle soutenu par l’ONG d’origine britannique de parrainage d’enfants, Plan, son père lui a d’abord dit non. Il a fini par céder. Bien lui en a pris. Chez Saksham, Neelima a découvert l’informatique, appris l’anglais, les règles d’un entretien d’embauche et la confiance en soi. Au sortir de sa formation, la jeune femme a échappé à un emploi domestique. Embauchée dans un centre d’appels, elle travaille dans un « bureau climatisé » et gagne « un bon salaire ». En tout cas bien supérieur à celui de son père, chauffeur de rickshaw, les taxis motos indiens. Sa paie fait vivre sa famille de sept personnes et permet à ses jeunes frères et sœurs de suivre des études supérieures.

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.