« La promotion de l’éducation en Afghanistan n’est pas seulement une idée imposée par les Occidentaux. C’est d’abord une volonté forte de la société afghane. Aux yeux de la population, la connaissance est un facteur de paix et d’unité du pays. » L’ancien professeur Étienne Gille connaît son affaire. À la tête de l’association Afrane, ce Français milite et agit depuis trente et un ans pour renforcer l’accès à l’éducation dans un pays malmené par les guerres.Lancée en 1980, Afrane est une ONG de développement qui soutient aujourd’hui 18 écoles dans cinq provinces du pays. Elle assure aussi la rédaction d’une revue trimestrielle Les Nouvelles d’Afghanistan. La structure s’appuie en France, mais aussi à Kaboul, sur des bénévoles et des volontaires internationaux, le reste des équipes étant constitué de salariés afghans. Ses programmes scolaires sont situés dans les grandes villes, comme Kaboul et Djalalabad (dans l’est du pays), ou dans les zones rurales de la province de Bamyan (centre).Les projets portent, d’une part, sur la reconstruction d’écoles, la fourniture de mobilier et de matériel scolaire, la gestion de bibliothèques, de salles informatiques, d’autre part, sur la formation des professeurs. « On estime que les effectifs scolaires ont augmenté ces dernières années de 500 000 élèves par an, précise Étienne Gille. À ce rythme, il faudrait former 10 000 enseignants chaque année. L’accès à l’éducation s’est fortement développé mais la qualité de l’enseignement est à revoir. Le niveau n’est pas encore satisfaisant. » Soutenu notamment par l’Union européenne, l’État et des collectivités locales, Afrane a rencontré ces derniers mois des difficultés croissantes pour obtenir des financements. « On ne veut pas aider un pays en guerre, nous rétorque-t-on », rapporte Étienne Gille alors qu’une partie des salaires des professeurs afghans dépend de l’aide internationale. À moyen terme, de nombreuses organisations d’entraide partagent cette crainte de voir l’aide s’effondrer au départ des forces de l’Otan, programmé à l’horizon 2014"OLIVIER TALLÈS

CONTACT : 01.43.55.63.50

afrane association
afrane association © afrane / afrane

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

L'équipe

(ré)écouter Une idée pour agir Voir les autres diffusions de l'émission

Colocation solidaire

Les richesses d’une chapelle

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.