Une école française d’ingénieurs, l’EPF, aidera dès septembre des jeunes femmes d’Afrique subsaharienne à poursuivre des études scientifiques ambitieuses au Burkina Faso. Faire en sorte qu’en Afrique subsaharienne, les élites de demain soient aussi composées de femmes, tel est l’objectif que s’est fixé l’EPF, anciennement École polytechnique féminine, qui lancera à la rentrée prochaine des classes « prépas » pour filles au Burkina Faso, en partenariat avec 2IE, un établissement local habilité à délivrer un diplôme d’ingénieurs reconnu en France. « Si le pourcentage de filles est de 40 à 50 % dans le secondaire, il tombe à 8 ou 10 % dans les écoles d’ingénieurs de la région, soit deux fois moins que dans les établissements français », déplore Jean-Michel Nicolle, directeur de l’EPF. « Cela tient, dans une large mesure, à un modèle traditionnel dans lequel la femme joue un rôle central au sein de la famille. Cela s’explique aussi par des facteurs économiques », souligne le responsable de cet établissement basé à Sceaux (Hauts-de-Seine), Troyes (Aube) et Montpellier (Hérault). D’où l’idée de financer deux ans de formation (scolarité, hébergement, nourriture, protection sociale) à des jeunes femmes dotées d’un « potentiel extraordinaire » qui n’auraient pas, sinon, les moyens de poursuivre leurs études. Une campagne de sélection est en cours au Burkina Faso et dans une dizaine de pays francophones voisins (Côte d’Ivoire, Mali, Niger, etc.). La première promotion devrait être composée de 20 à 25 élèves. Les suivantes pourraient en compter 40. Comprenant des enseignements de langues et de culture générale en complément des matières scientifiques, le programme a été en grande partie défini par l’EPF. L’école dépêchera ponctuellement des formateurs à Ouagadougou et multipliera les formations par visioconférence. Pour financer ces classes préparatoires, à hauteur de 3 500 à 4 000 € par personne et par an, l’EPF a mobilisé de nombreux sponsors. DENIS PEIRONContact : 01.41.13.01.51.

Une idée pour agir

« Mettre en avant des projets, des initiatives qui changent le quotidien … en mieux ! »

En partenariat avec La Croix

La croix
La croix © Radio France

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.