Lorsque Jean-Claude Ellena met les pieds pour la première fois dans l'univers de la parfumerie, il a tout juste 17 ans. Le jeune homme est loin de s'imaginer qu'il est en train d'écrire les premières lignes d'une histoire professionnelle couronnée de succès et de réussites. Retour sur 56 ans d'une carrière fragrante.

Nez exclusif et parfumeur attitré de la maison Hermès pendant 14 ans, Jean-Claude Ellena a commencé une carrière pleine de succès à l'âge de 17 ans, dans la mythique ville du parfum, Grasse
Nez exclusif et parfumeur attitré de la maison Hermès pendant 14 ans, Jean-Claude Ellena a commencé une carrière pleine de succès à l'âge de 17 ans, dans la mythique ville du parfum, Grasse © Getty / A Scott / Patrick McMullan

Message de Zoé Varier

Chères auditrices et chers auditeurs confiné·e·s,

Jean-Claude Ellena est un homme chaleureux et délicieux. Je me souviens que, le jour de l'enregistrement de l'émission, il était un peu flottant, il revenait d'un voyage au Japon. Je me souviens aussi qu'une fois installée en studio, je n'ai pas vu le temps passer. C'était la première fois que je rencontrais un « nez ».
Écouter Jean-Claude Ellena parler de la rose, du jasmin et de parfums, c'est ouvrir grand sa fenêtre pour respirer l'air du printemps et, le temps d'une heure de radio, échapper au confinement.

Zoé

L'homme qui « raconte des histoires en parfums »

Nez et parfumeur, notamment au sein de la maison Hermès dont il a composé les plus grandes fragrances, « l'écrivain d'odeurs » Jean-Claude Ellena a choisi comme « journée particulière » le 4 février 1963. Ce jour-là, alors qu'il avait seulement 17 ans, le jeune homme entrait comme laborantin dans une maison de parfumerie située à Grasse, capitale française de la parfumerie... et ville natale de Jean-Claude Ellena. C'est là qu'il fera ses gammes (et ses narines) et qu'il apprendra les rudiments de cette véritable science des odeurs, dont il est devenu l'un des grands noms.

Voyages, rencontres, lectures et jardins, il revient, au micro de Zoé Varier, sur les grandes étapes et les moments forts de cette carrière auréolée de succès, mais remplie d'humilité. Comment le jeune laborantin grassois de 17 ans est-il devenu le prestigieux parfumeur qu'il est encore aujourd'hui, à presque 73 ans (il exerce depuis 2019 comme directeur de la création olfactive de la maison de parfum Le Couvent des Minimes) ?

Pour aller plus loin

Rediffusion de l'émission du dimanche 6 octobre 2019

►►► retrouvez toutes les informations relatives à cette émission

Le générique de l'émission

Isabelle Pierre, "Le temps est bon" (1971), remixé par Degiheugi, 2012

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.