Autrice-compositrice-interprète, Raphaële Lannadère, dite L, vient de sortir son quatrième disque, "Paysages". C'est l'occasion de revenir, au micro de Zoé Varier, sur les grandes voix et les grandes plumes qui l'ont accompagnée tout au long d'un chemin libre et engagé. La première d'entre elles s'appelle Barbara.

Le nouvel album de Raphaële Lannadère, dite L, s'intitule 'Paysages' et il a paru le 15 janvier 2021 (L est au bois / Horizon / Un plan simple)
Le nouvel album de Raphaële Lannadère, dite L, s'intitule 'Paysages' et il a paru le 15 janvier 2021 (L est au bois / Horizon / Un plan simple) © OBG

Raphaële Lannadère, qui avance, depuis le début de sa carrière sous le pseudonyme L, juste la lettre L, est une femme qui chante. Autrice-compositrice-interprète, elle s'est fait remarquer avec son premier album Initiale, en 2011 qui lui a valu de remporter de nombreux prix parmi lesquels le prix Barbara du ministère de la Culture et le prix Felix-Leclerc de la chanson. Raphaële se fait appeler L d'après le roman Lady L. de Romain Gary, mais aussi parce que cette lettre est l'initiale des noms de famille de chacun·e de ses grands-parents.

C'est pour moi une façon de leur faire un clin d'œil et qu'ils m'accompagnent.

Le bibi de Barbara

L a choisi comme journée particulière le 19 décembre 2011. Ce jour-là, elle donnait un concert pour les patient·e·s du service de gériatrie de l'hôpital d'Épernay, dans la Marne. C'était sa tante, infirmière dans ce service, qui lui avait proposé ce récital "pour ses petits vieux", peu après la sortie de son premier album. Ce jour-là, à l'issue du concert, au cours duquel elle avait chanté quelques reprises de Barbara, chanteuse pour laquelle L a toujours eu une grande admiration, une collègue de sa tante, Florence, tient à lui offrir un cadeau. Dans une petite boîte rouge sur un bureau, au fond du service, L découvre le bibi, petit chapeau de Barbara.

Florence me dit : "J'aime beaucoup tes chansons donc j'ai pensé que tu devrais avoir ce chapeau. Voilà, je vais te raconter mon histoire..."

Ce bibi n'est que l'un des éléments qui créent des ponts entre L et Barbara. Raphaële Lannadère confie en effet que sa mère écoutait Barbara lorsqu'elle était enceinte d'elle. Biberonnée à la "longue dame brune", mais aussi à Brel et à Ferré, leurs chansons sont devenues les comptines d’enfant de L, qui les connaissait par cœur. C'est ce qui lui fait dire qu'elle chante depuis qu'elle parle. Les chansons de Barbara sont sa langue maternelle. 

Adèle Haenel et "L'Étincelle"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur son nouvel album, Paysages, L a écrit une chanson qui s'intitule "L'Étincelle" et qui rend hommage aux combats féministes d'Adèle Haenel et du mouvement #NousToutes. Rappel des faits : le 28 février 2020, lors de la 45e cérémonie des Césars, au moment où Roman Polanski s'est vu décerner le César de la meilleure réalisation, l'actrice Adèle Haenel, suivie de la réalisatrice Céline Sciamma et d’autres professionnel·le·s, quitte la salle en criant « C'est la honte ! La honte ! ».

Elle a eu un geste que j'ai trouvé extraordinaire. Quand je l'ai vue se lever, j'ai eu les poils, d'un bout à l'autre. Ça s'est hérissé sur mes bras, jusque dans le cou, les cheveux... Son geste autorise toutes les personnes qui subissent une domination à se lever, à quitter la salle, à claquer la porte. 

Pour Raphaële Lannadère, chanter est une façon de prendre part au monde, de s'engager dans le monde. 

Je suis une griote. C'est ça que j'aime faire : chanter dans l'oreille des gens des histoires qui, éventuellement, leur parlent. C'est une façon de prendre part au monde et de se laisser, aussi, envahir et habiter par le monde.

C’est aussi ce qu'L fait avec ses amies Camélia Jordana, Jeanne Added, Sankra Nkaké et Pomme lorsqu'elles chantent les Protests Songs : des chansons qui donnent la paroles aux invisibles, aux minorités et aux combats à mener, de Joan Baez à Aimé Césaire. 

De gauche à droite, Sandra Nkaké, Jeanne Added, L et Camélia Jordana interprètent les "Protest Songs"
De gauche à droite, Sandra Nkaké, Jeanne Added, L et Camélia Jordana interprètent les "Protest Songs" / Seka

Michaux, Duras et Aragon

Si son enfance a été bercée par les chansons de Brel, Barbara et Ferré, l'adolescence de Raphaële Lannadère a été marquée par la découverte des textes d'Aragon, d'Henri Michaux et de Marguerite Duras.

Ce sont des gens qui m'ont donné d'autres paysages à voir, un autre imaginaire, qui m'ont permise de rencontrer d'autres que moi et ça, je leur en suis éternellement reconnaissante. Je me suis déplacée grâce à eux. 

Pour aller plus loin

Suivre les actualités de L sur :

La programmation musicale du jour

  • L, "La Meuse", 2018
  • L (avec Camille), "Aux souvenirs", 2021
  • Mathieu Boogaerts, "Am I Crazy", 2021

Et des extraits de :

  • Barbara, "À mourir pour mourir", 1964
  • L, "L'Étincelle", 2021
  • Le Mystère des Voix Bulgares, "Erghen Diado", 1998
  • Babx, "Jean Genet (Le Condamné à mort)", 2015
  • Lady Gaga, "Born This Way", 2011

Le générique de l'émission

Isabelle Pierre, "Le temps est bon" (1971), remixé par Degiheugi, 2012

Les invités
L'équipe
Contact