Celle qui deviendra autrice pour la jeunesse est alors âgée de 11 ans et en voyage aux États-Unis. L'année précédente, sa mère lui avait offert les trois premiers tomes de la saga d'Harry Potter à Poudlard, l'école des sorcier·ère·s. La découverte de cet univers magique va changer la vie de Clémentine Beauvais.

Pour se rendre dans l'univers magique d'Harry Potter, il faut prendre le train sur la voie 9 3/4 à la gare de King's Cross, à Londres
Pour se rendre dans l'univers magique d'Harry Potter, il faut prendre le train sur la voie 9 3/4 à la gare de King's Cross, à Londres © Getty / Petekarici

La passion de Clémentine Beauvais pour Harry Potter, ses aventures et ses ami·e·s, amorcée en 1999, va se poursuivre au cours de l'été 2000 grâce à un échange d'appartements. La petite fille âgée de 11 ans, sa sœur et ses parents sont en vacances aux États-Unis pour l'été. Dans le logement qu'ils occupent, celle qui n'est pas encore écrivaine pour la jeunesse découvre Harry Potter & The Goblet Of Fire, quatrième tome de la saga, dans sa version américaine ; le livre n'est pas encore sorti en France. Qu'à cela ne tienne, Clémentine Beauvais s'attaque à l'ouvrage, en anglais dans le texte, avec passion, patience et… dictionnaire bilingue (jusque-là, sa connaissance des ouvrages dans la langue de Shakespeare se limite à Apple Pie, classe de sixième et Apple Pie, classe de cinquième, manuels scolaires pour cours d'anglais LV1) !

'Brexit Romance', le dernier roman de l'autrice jeunesse Clémentine Beauvais, a paru aux éditions Sarbacane
'Brexit Romance', le dernier roman de l'autrice jeunesse Clémentine Beauvais, a paru aux éditions Sarbacane © Getty / Henning Kaiser / Picture Alliance

À la fin des vacances, elle harcèle ses parents pour qu'ils lui achètent le livre : c'est le début de sa collection des livres d'Harry Potter dans toutes les langues, l'incipit de sa totale "Pottermania", qui l'accompagnera toute son adolescence.

Je n'ai jamais connu ça, ni avant, ni depuis.

La découverte de ces romans et de l'univers d'Harry Potter ira nourrir chez la jeune femme un désir de création, par le dessin, d'abord, avec un engouement pour le fan art, puis par l'écriture. L'émergence de l'accès à Internet pour tou·te·s va par ailleurs lui donner les moyens de prendre conscience qu'elle n'est pas seule dans cette aventure. En ligne, elle connecte, avec une gigantesque excitation et avec des dizaines de jeunes "pottermaniaques" dans le monde. Sa passion pour la langue anglaise et son goût des lettres grandissent avec elle.

Harry Potter à l'université

Aujourd'hui, Clémentine Beauvais enseigne les sciences de l'éducation et les lettres à l'Université de York, dans le Nord de l'Angleterre. Parmi ses enseignements, elle dispense un cours sur Harry Potter. Très affectée par le résultat du référendum sur le Brexit, celle qui vit ainsi au Royaume-Uni depuis quelques années, a décidé de consacrer son dernier roman à cette épineuse question européenne, en imaginant le destin de quelques Britanniques europhiles désireuses et désireux d'épouser des citoyen·ne·s européen·ne·s pour garder un pied sur le Vieux Continent. Cet ouvrage, Brexit Romance, a paru aux éditions Sarbacane.

Les références

Les livres de Clémentine Beauvais

Son site c'est ici. Et la présentation de son enseignement à l'Université de York (GB), c'est ici 

La play-list de l'émission :

  • Eminem, "My Name Is" (1999)
  • Lizzo, "Juice" (2019)

Les références du générique de l'émission : 

"Le Temps est bon" d’Isabelle Pierre, remixé par Degiheugi

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.