C’est un métier déconsidéré, méconnu aussi, parfois dangereux - l’une d’elle a été tuée en mai dernier dans le cadre de ses fonctions- celui des assistantes sociales. A Trappes, rencontre avec plusieurs d'entre elles, au quotidien marqué par la crise

À Trappes, les assistantes sociales sont débordées
À Trappes, les assistantes sociales sont débordées © Radio France / Mathilde Dehimi

Les assistantes sociales de Trappes ont été très marquées par la mort de l’une de leurs collègues, Audrey Adam, tuée à Virey-sous-Bar dans l’Aube par un octogénaire à qui elle rendait visite le 12 mai dernier. 

Les visites à domicile, c’est l’autre aspect du travail des assistantes sociales… Cela permet d’établir une autre relation avec les personnes accompagnées.  

Il y a aujourd’hui de la bonne humeur et des gâteaux à l’étage de l'espace territorial d'action sociale des Yvelines… Presque tous les 19 travailleurs sociaux se sont réunis pour fêter le départ de l’une d’entre eux. 

L'équipe