Portrait en longueur et en action d’un homme essentiel à la bonne marche d’un établissement scolaire. Toufik Khanifi est CPE : conseiller principal d’éducation. Il exerce dans un collège de Seine-Saint-Denis. Claire Chaudière l’a suivi.

Toufik Khanifi, CPE sur tous les fronts, au collège Rosa Luxembourg d'Aubervilliers
Toufik Khanifi, CPE sur tous les fronts, au collège Rosa Luxembourg d'Aubervilliers © Radio France / Claire Chaudière

Les 600 élèves du collège Rosa Luxemburg d'Aubervilliers ont repris le chemin de l'école il y a un mois, après un premier semestre marqué par de longues semaines de confinement. Dans ce quartier très populaire, la crise sanitaire a souvent été synonyme de difficultés sociales et parfois même de décrochage scolaire. 

Claire Chaudière a rencontré Toufik Khanifi à l’occasion d’un reportage pour France Inter à la toute fin du confinement, en mai dernier.  Elle avait été marquée par ce CPE qui avait décidé d'accompagner, hors des murs de l'établissement, ses élèves et leurs familles, parfois en grande détresse sociale. 

Les couloirs du collège Rosa Luxembourg avant l'arrivée des élèves
Les couloirs du collège Rosa Luxembourg avant l'arrivée des élèves © Radio France / Claire Chaudière

Ce reportage va vous donner l’occasion de découvrir le métier de conseiller principal d'éducation, un métier d'autant plus central que les adolescents d’Aubervilliers rencontrent plus de difficultés qu'ailleurs. 

Dans le bureau de Toufik Khanifi, 33 ans, les élèves défilent les uns après les autres. Il y a ceux qui font des bêtises en salle de classe, celles et ceux qu'il faut réhabituer à travailler après le confinement, et puis ceux qu'il faut protéger.

Quand on est CPE on se retrouve parfois à lutter contre l'engrenage de la rue. Il faut éviter qu'une situation ne bascule, qu'un élève fragile ne soit happé par l'univers extérieur au collège. 

Dans la cour de récré et devant les salles de classe du collège, il faut aider les élèves perdus, veiller sans cesse au respect du port du masque… Les sollicitations sont permanentes et il faut aussi savoir gérer les conflits.  

Lorsque la crise sanitaire est arrivée en mars dernier, Toufik Khanifi ne pensait pas devoir à ce point sortir de son rôle, mais très vite, la précarité alimentaire qui a touché ses élèves l'a poussé à agir.

Lorsqu'il livre les colis alimentaires aux familles de ses élèves dans le besoin, "Monsieur Khanifi" le CPE devient "Toufik"
Lorsqu'il livre les colis alimentaires aux familles de ses élèves dans le besoin, "Monsieur Khanifi" le CPE devient "Toufik" © Radio France / Claire Chaudière

Il a monté une association d'aide alimentaire et de distribution de colis à destination des familles de ses élèves ("la bonne époque"). L'initiative s'est poursuivie jusqu'à l'été et a repris depuis la rentrée, car la situation sociale de nombreux foyers ne s'est pas améliorée. Claire Chaudière l’a accompagné lors d’une tournée de distribution alimentaire.

On part enfin se promener dans les environs du collège Rosa Luxembourg, entre la cité du Landys et le centre-ville d'Aubervilliers. Un quartier en pleine transformation. 

Une histoire dans l'histoire... Dans un prochain feuilleton, nous vous raconterons comment l'équipe éducative du collège s'est mobilisée pour faire revenir en France une élève bloquée en Egypte, contre son gré. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.