Pour le dramaturge Olivier Py, Hamlet méritait bien un feuilleton, tant elle a suscité de commentaires et inspiré les philosophes. Il s'y attaque pendant tout le festival d'Avignon, avec "Hamlet à l'impératif", et une troupe qui mêle comédiens chevronnés et amateurs.

Dans les coulisses d'"Hamlet à l'impératif" d'Olivier Py, au Festival d'Avignon
Dans les coulisses d'"Hamlet à l'impératif" d'Olivier Py, au Festival d'Avignon © Radio France / Stéphane Capron

C'est le grand jour, celui de la première d'un feuilleton qui durera tout l'été. Dans les coulisses d'"Hamlet à l'impératif", les comédiens et comédiennes sont entre stress et joie. Tout le monde rit et s'active. 

Rémy, le régisseur, celui qui est un peu "le chef de chantier du spectacle", installe toutes les chaises, tandis que Sébastien Weber, le premier comédien que nous avions croisé dans le feuilleton, cherche son texte. 

Certains des jeunes amateurs qui montent pour la première fois sur scène, appréhendent un peu cette première, mais témoignent tous de la chance de participer à cette aventure. Les habitués des planches comme Céline Chéenne et Rédwane Rajel sont plus sereins mais tout aussi contents de pouvoir venir partager le spectacle avec le public. 

A l'issue du spectacle, les spectateurs semblent tous conquis: une spectatrice se dit "transportée […] par cette leçon de théâtre fabuleuse", une autre affirme avoir ressenti beaucoup de joie, d'intelligence et de créativité dans le spectacle, "la présence de celui qui veut tout donner". 

C'est la fin de notre feuilleton d'Avignon, mais pour les acteurs d'"Hamlet à l'impératif", le spectacle ne fait que commencer ! 

L'équipe