Philippe Meirieu, qui se définit comme "militant en pédagogie", s'interroge depuis plus de 50 ans sur la meilleure façon d’enseigner et de transmettre des connaissances aux enfants. Et cela afin de leur permettre de préparer au mieux le monde de demain.

Portrait de Philippe Meirieu, chercheur, essayiste et homme politique français, spécialiste des sciences de l'éducation et de la pédagogie.
Portrait de Philippe Meirieu, chercheur, essayiste et homme politique français, spécialiste des sciences de l'éducation et de la pédagogie. © Maxppp / PHOTOPQR/LE PROGRES/PHILIPPE JUSTE

Philippe Meirieu vient de publier un livre plus personnel que les précédents. Il a été tour à tour enseignant, chercheur, directeur d’IUFM, conseiller de ministres, chroniqueur, professeur en sciences de l’éducation à l’université de Lyon… Il se présente désormais comme « militant en pédagogie », lui qui a consacré sa vie à l'art d'apprendre. 

A l'heure de la rentrée des classes post-confinement, alors que beaucoup d'élèves ne sont pas retournés en classe depuis des mois, Philippe Meirieu nous donne son avis sur cette période exceptionnelle : l'expérience de l'école à la maison, les vacances apprenantes, la nécessité de rattrapage, les inégalités entre élèves, la préparation de la rentrée...

Dans son dernier livre Ce que l'école peut encore pour la démocratie (éditions Autrement), sous titré "Deux ou trois choses que je sais peut-être de l’éducation et de la pédagogie"  il insiste sur le lien éducation-démocratie, sur la sortie des jeunes du système scolaire, les inégalités chez les jeunes et la façon dont l'école peut sauver notre démocratie...

Egalement au sommaire de cette émission

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.