Latifa Ibn Ziaten a eu sa vie brisée par l'assassinat de son fils par Mohamed Merah. Depuis, elle mène une action en faveur du vivre ensemble au travers de son association.

Latifa Ibn Ziaten , Yassine et Julie
Latifa Ibn Ziaten , Yassine et Julie © Radio France / Irène Ménahem

Un an après les attentats du 13 novembre, on peut se demander comment sortir de l’engrenage de la haine et de la méfiance. Comment lutter contre les crispations identitaires qui se font plus vives à chaque attentat ?

On en parle ce soir avec une femme qui aurait pu en vouloir à la terre entière, mais qui a décidé au contraire d’aller vers les autres et de leur parler.

Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohamed Merah a créé l’association « Imad pour la jeunesse et la paix ».

Depuis 4 ans maintenant, elle va à la rencontre de ceux qui pourraient être tentés par la violence dans les écoles et les prisons..Elle est l'ambassadrice du vivre ensemble.

Elle a été récompensée par le Prix pour la prévention des conflits de la Fondation Chirac, pour son action de promotion d'un dialogue inter religieux et d'une culture de la paix.

Elle est venue avec deux jeunes, Yassine et Julie, qu’elle avait emmenés en voyage en Israël et en Palestine pour casser les préjugés des uns et des autres.

Site de l'association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et pour la paix

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.