Raymond Depardon raconte son parcours hors norme et ses choix d'image depuis plus de 50 ans.

Raymond Depardon a réalisé "12 jours", un documentaire passionnant actuellement dans les salles de cinéma.
Raymond Depardon a réalisé "12 jours", un documentaire passionnant actuellement dans les salles de cinéma. © AFP / Valery Hache

Je fais un cinéma qui n'intervient pas, je filme le réel, mais je ne filme pas seulement le discours du réel, je filme aussi les gens."

Ce plaisir que nous avons de faire ces films, c'est de s'approcher le plus possible des gens qui souffrent ; on parle beaucoup des gens qui souffrent, mais bon on les voit peu, on les entend pas

Les gens qui sont enfermés sans leur consentement, ces gens sont des semblables à nous, ils nous ressemblent, on les connaît au fond.., ça pourrait un membre de notre famille. Ces gens qui souffrent nous parlent à nous. 

Une semaine en France avec à nos côtés Raymond Depardon, un homme qui aime partir pour mieux revenir, un homme qui a parcouru le monde et sillonné la France, un homme qui se dit timide et pourtant, il a immortalisé les grands de ce monde avant de se tourner vers les anonymes, ceux qu’on ne voit jamais à l’écran.

Dans son dernier film « 12 jours » toujours à l’affiche dans 150 salles en France, qu'il a tourné au centre psychiatrique « le Vinatier » à Bron près de Lyon, il montre le moment où les personnes hospitalisées rencontrent le juge ; car la loi exige désormais qu’un juge se prononce sur les hospitalisations au plus tard 12 jours après le début de l’internement.

Il nous racontera son parcours hors norme et ses choix d’images depuis plus de 50 ans.

► ALLER PLUS LOIN | Le film de Raymond Depardon est une splendeur, estiment les critiques du Masque et la Plume

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.